La fille qui était un chouïa contrariée

Comment veux-tu rester zen une partie de la réussite de ta FIV (et pas la moindre) dépend du CECOS? Comment veux-tu garder ton calme quand il te faut presqu’une semaine pour obtenir une réponse (foireuse la réponde) à une question toute simple : avons-nous des paillettes disponibles pour notre prochaine FIV?

Résumé des épisodes précédents :

Jour 1 : appels au secrétariat du CECOS. Le matin, ça sonne occupé ou dans le vide. La fille se dit que n’ayant jamais réussi à les joindre, elle rappellera l’après-midi. L’après-midi, elle tombe sur le répondeur qui l’informe que les bureaux sont ouverte de 8h30 à 16h30. La fille regarde l’heure à sa montre, il est 14h. 16h15, enfin, ça sonne et enfin ça répond. La fille explique pour la FIVD et le besoin imminent de paillettes. Réponse : on vous rappelle. 16h30, personne n’a rappelé la fille, les bureaux sont fermés.

Jour 2 : Pas d’appel du CECOS. Il vient tout juste de ré-ouvrir après les vacances du mois d’août, ils doivent être débordés, la fille se dit qu’ils appelleront le lendemain.

Jour 3 : Bon, ben, toujours pas de nouvelles. La fille commence à se demander s’il est possible qu’ils n’aient pas de paillettes à leur fournir. Si on leur demande d’appeler pour vérifier à chaque fois, c’est sans doute que c’est possible. Mais est-ce déjà arrivé?

Jour 4 : La fille tente de joindre le CECOS. Même scénario qu’à jour 1 sauf que personne ne finira par lui répondre.

Jour 5 : La fille passe sa journée au téléphone et arrive à joindre le CECOS deux fois dans la même journée. Une fois le matin où une secrétaire dont la fille ne reconnait pas la voix lui demande de rappeler l’après-midi vers 14 h (mais à 14h, le répondeur est branché) et une fois vers 16h15 où le Goulag lui répond qu’ils sont débordés, qu’ils n’ont aucune idée de la disponibilité des paillettes mais que dans la mesure où le donneur est blanc, elle n’a qu’à considérer que c’est bon et commencer son traitement.

Où commencer une FIVD dans de bonnes conditions. Dans deux jours la fille commence le Décapeptyl et elle n’est même pas certaine que la fécondation pourra se faire faute d’avoir des gamètes mâles disponibles. La fille espère vraiment qu’ils savent ce qu’ils font au CECOS et qu’elle va pas se taper des injections d’hormones pour rien. Non, parce que la possibilité que la fille est préparée à la mauvaise réponse de ses ovaires, à l’hyperstimulation, à la ponction blanche ou au non transfert pour cause de pas de fécondation de ses ovocytes. Ça lui ferait mal au cul mais ça fait partie des risque que l’on prend quand on fait une FIV. On le sait. Mais annuler une FIV parce que le CECOS est débordé et ne peut pas faire son travail, elle est pas certaine de bien le vivre.

La fille a envoyé un mail à son centre de FIV et elle verra bien ce qu’ils lui répondront. En espérant que tout ira bien. En attendant, la filel vient de faire connaissance avec le Décappetyl et elle est très déçue. Déçue, déçue, déçue. Quand la fille a vu que cette fois-ci elle aurait droit au Gonal-f stylo, elle a été transportée de joie. Pas de mélange à faire, youpi! C’était sans compter sur le décapepetyl. Non seulement cette saleté n’est pas prête à l’emploi comme elle le pensait naïvement mais en plus, les seringues ne sont même pas fournies. Bordel. Et qu’est-ce qu’elle doit prendre comme taille d’aiguilles la fille? Elle n’a aucune idée de l’épaisseur du produit.

Toi lectrice qui a utilisé du décapeptyl 0,1 mg, tu prend quoi, par exemple? En plus la fille a vu que le solvant est dans une ampoule en verre et la fille aime pas les ampoules. A chaque fois qu’elle essaie d’en ouvrir une, elle se micro-coupe, c’est atroce. Ça micro-saigne, ça fait micro-mal, une vrai boucherie. En plus, douée comme elle est, elle va s’injecter des micro-morceaux de verre et va s’avoir si ça va pas la micro-tuer. Et pour couronner le tout, Labrousse n’organise pas la collecte des seringues usagées alors la fille 1) n’a pas de mini-poubelle jaune bien pratique 2) va devoir aller jusqu’à la déchetterie pour jeter ses vieilles seringues rouillées 3) ne sait pas où les stocker en attendant. Elle en regretterais presque Paris, sa pollution, son métro qui pue, ses trottoirs plein de merde (et pas forcément canines) et sa collecte de seringues usagées si bien organisée.

Suite de FIV 1 au prochain épisode… Ou pas.

94 réflexions sur “La fille qui était un chouïa contrariée

  1. Alors pour les seringues, le mieux est de voir avec la pharmacienne, il te faut une seringue avec une longue aiguille pour faire le mélange et une petite aiguille sous cutanée pour te piquer. Si tu veux, il m’en reste un stock en vrac chez moi, je serai ravie de te les donner… Et de t’expliquer si nécessaire le fonctionnement….
    Pour les déchets, je mettais tout dans une bouteille d’eau minérale vide et je rapportais cela a la pharmacie ou au labo ( qui peut aussi te donner une boite jaune)…
    En espérant t’avoir un peu éclairée….

    • Ben la pharmacienne est pas très rencardé. Au début elle voulait me filer des aiguilles pour le mélange qui étaient visiblement trop courtes. Et j’ai demandé, à ma pahrmacie, ils ne filent pas de boite jaune. m’enfin, j’ai réussi à trouver à ce qu’il ma fallait? Je suis parée pour demain.

  2. Désolée mais j’ai pas la réponse pour le décapeptyl ..par contre vu que ça va être mon copain en avril 2013 suis aussi preneuse du mode d’emploi..
    Bon sinon c’était juste pour te dire que j’adore ton blog..si si sérieux je te connais pas mais je me suis abonnée à ton blog…parce que j’adore lire tes commentaires …j’adore ton ton ..et je suis désespérée de voir que je ne suis pas seule dans cette galère..
    Je sais que ce n’est pas bien de lire ce type de blog, j’arrive à m’en passer, ça a été dur mais le tien désolée j’y arrive pas ..suis obligée de te lire…
    Tout ça pour te remercier d’écrire, tu as un vrai talent d’écrivain..
    Et bon courage car il en faut pour affronter toutes ces tracasseries administratives mais quand t’es pmette ben t’es forte ..allez on est les meilleures !!!! on va y arriver à être maman !!!!!!!!!

    • Pour le décap, je te filerai des courts quand je serai devenue experte. Et merci de lire mon blog (c’est très bien de lire les blogs, ça aide de savoir qu’on est pas seules). Que la force soit avec nous.

  3. La fille qui lit la fille ( et qui lui dit bonjour enchantée surtout depuis qu’elle lit les textes de la fille qui la font vraiment rire!) lui dit qu’elle a reprit l’infirmier la dernière fois, car 1 : il est super sympa et ils aiment bien boire du jus de tomates après la piqûre en déconnant sur les incongruités de la PMA, 2 : y a prise en charge 100% et elle fini par s’en foutre de coûter cher à la société parce qu’elle allonge depuis des années des rdv et examens médicaux, et 3 çà évite de stresser la fille qui stresse déjà assez comme çà avec toutes ses conneries….
    Mais la fille est pas de bon conseil, car après une nouvelle déception et donc des vacances pourries avant de reprendre le boulot..; 2 jours à s’enfoncer dans les méandres sombres d’un ventre vide, elle s’est pris une méga cuite, du coup elle avait envie de vomir pour quelque chose au moins le lendemain… bref la fille a décidé d’arrêter la PMA pour le moment ( le psy de la fille qui lit la fille , et qu’elle a prit depuis peu sous les conseils de son entourage ( comme quoi la fille doit faire chier tout le monde avec çà, ou alors çà se voit!!!) lui a dit que c’était une décision d’apaisement ( bon elle y croit pas trop, mais de toutes façons elle en a marre!)
    Bref, la fille qui lit la fille lui dit de tenir bon, de ne pas s’oublier, et de faire chier le standard cecos tant qu’ils ne lui auront pas donner la réponse…
    Et puis elle dit, à toutes les filles qui lisent la fille , et les autres aussi qu’elle pense bien à elles toutes, aux choix cornéliens à faire d’arrêter ou de continuer, à la douleur de nouvelles grossesses annoncées ( encore hier pour moi) et l’effort pour se réjouir quand même, à la vie sans enfants, ou avec. La fille veut arrêter de tourner autour de son insatisfaction, mais sait pas si elle va y arriver, bref, elle tire un grand coup de chapeau à toutes  » ces filles », leur courage, leur fragilité, leurs espoirs, leur combat face à la déception, bref, et aux joies des résultats positifs pour certaines, sans oublier toutes les autres…elle voulait juste le signaler..
    une petite citation que j’ai trouvé au hasard de mes lectures:
    « L’enfant commence en nous bien avant son commencement. Il y a des grossesses qui durent des années d’espoir, des éternités de désespoir.  »
    Marina Tsvétaeva

    Aussi la chanson du groupe Brigitte  » j’veux un enfant », à envoyer à toutes personnes de l’entourage faisant une réflexion maladroite et involontairement assassine!

    En te souhaitant le meilleur, en vous souhaitant le meilleur .

    • j’ai fait une âuse PMA, pas vraiment choisie (du moins j’avais pas prévue qu’elle serait si longue) et c’est vrai que ça fait du bien. Pour les piqûres, j’aime bien les faire moi-même. Ça me donne l’impression d’être une warrior. Et puis c’est pas très compliqué et ça permet d’être un poil plus autonome (genre tu peux partir en WE avec ton matos – trop bien). Je te souhaite aussi le meilleur, profite bien de ta pause PMA et j’aime bien ta citation de Tsvétaeva.

  4. Et voilà toute ta zen attitude envolée à cause de c… qui ne sont pas foutus de bosser comme il faut… Pour les seringues, pas de bons conseils à te donner si ce n’est de faire appel à une infirmière peut être pour les 1ere fois ? moi je sais qu’autant avec le stylo, maintenant je le sens bien mais avec le cetrotide du matin, je préfère qu’elle fasse le mélange et quand il n’y a pas d’aiguille fournie, elle a ce qu’il faut… Courage à toi et surtout que la réussite soit au bout… Apo

  5. Pour la taille des aiguilles du Déca, nous on prend du 28 ou du 30.
    Les mélanges c’ets mon homme qui les faisait, ainsi que les piqures mais si vraiment tu ne le sens pas tu peux te faire prescrire les injections par ton médecin.
    Sinon, je suis ébahie que les gens travaillant au CECOS ne soient pas plus humains … Dingue quand même !
    Bon courage, la bise

  6. Moi j’y crois. Pour les aiguilles, de mémoire, une longue à embout rose pour faire le mélange et une petite verte pour l’injection, mais effectivement une pharmacienne te dira ça mieux que moi ! Bienvenue chez les « junkies » ;-)) bizz

  7. Moi j’avoue qu’avec toutes les allergies que je me suis payée, pour le déca j’avais une infirmière, qui avait toutes les seringues et aiguilles qui fallait…
    Courage !! (il en faut une bonne dose pour supporter tout ça…)

  8. Quel système pourri quand même! J’ai du mal à comprendre que ce soit si mal organisé au CECOS (et ailleurs parfois d’ailleurs); franchement, comme si t’avais besoin de te rajouter du stress…
    Pour le Déca, je me sens hyper chanceuse là tout d’un coup: le mien est en ampoules préremplies… ! J’aimerais bien te dire leur taille, mais c’est pas écrit dessus je crois… comme ça à l’oeil nu je dirais qu’elles ont à peu près la même tronche que les 0.4x16mm que j’avais pour le Pregnyl (pour lequel j’utilisais aussi une 1.2x40mm pour faire le mélange comme dit Pmgirl).
    Courage, courage – essaie de conserver la zen attitude; ça va s’arranger, il y aura des paillettes, le Déca passera par toi. Respire, souffle, respire, souffle, respire…

    • C’est vrai? T’as du Déca en seringie pré-rempies? Je suis trop jalouse. Enfin, j’ai du gonal en stylo, c’est déjà ça. Mercfi pour la séance de relaxation. 🙂

  9. Arf, je peux pas te dire pour le decapeptyl, car l’hôpital voulait que je le fasse en intraveineuse, c’était donc la course à l’infirmière…. Et mélange fait par la pro

    En ce qui concerne les aiguilles, nous on les mets dans des canettes (de coca), et ensuite on la plié en deux pour coincer les aiguilles, et hop à la poubelle. Idem, conseil de l’hôpital car c’est très dur d’obtenir un recycleur d’aiguilles pour aussi peu….

    Concernant le Cegos…. Je pense qu’il y’a assez de stock pour vous non ? Le temps que le blocage se fasse (moi c’était au moins 3 semaines), ça laisse le temps de te trouver un winner 😉

    Allez, courage, zenitude et souffles avec le nez, en gonflant le ventre 😉

    • Salut la fille.
      Pour le déca, effectivement, l’aiguille rose pour le mélange, la verte pour piquer.Pourquoi pas la même aiguille? Parce que celle pour faire le mélange doit être plus grosse et plus longue que celle qui sert à piquer. De plus, lorsqu’on pique dans la poudre,l’aiguille s’émousse et si tu te piques avec, ça fait mal. Moi, pour les seringues, j’utilise la boîte à seringues que j’ai préalablement vidée et je la ramène à la pharma à la fin. Mais la bouteille, c’est une très bonne idée. Enfin, pour casser l’ampoule, je prends un carré de sopalin plié, je casse, je jette. Pas mal, pas de bouts de verre, pas de sang. Pour tout le reste, bon courage, bonne chance, tout ça, tout ça. Je commence la stim dans 8 jours, perso… Bise La Fille et merci.

      • Merci pour tes conseils. Ma pharmacie ne récupère pas les seringues usagées mais je verrais avec l’hosto si eux en veulent bien (je me vois déjà dans le train avec ma bouteille de seringues à la main). Allez, on va se la farcir cette truie de Dame nature. Biz

    • En intraveineuse? J’en apprend tous les jours. J’avais bien prévu des bouteilles pour récupérer mes seringues, ça fera joli dans la cuisine (et les mais vont être impressionnés).
      Pour le CECOS, j’espère bien qu’ils auront ce qu’il faut. M’en fout, il me file su sperme de grand noir si ils veulent mais je veux des paillettes.

  10. Ben alors!?! Je suis la seule chochotte à profiter des infirmiers (oui infirmiers, et plutôt pas mal 🙂 )à domicile? Pour le gonal toute seule ok , mais le reste, niet!
    Vous êtes vraiment des supers warriors les filles!

  11. Ah la fille, le CECOS, même si je sais pas exactement c’est quoi, je le trouve merdique (jusqu’au jour où ils te ferons un enfant, et alors là, et seulement là, je les aimerai). Ils sont mieux d’avoir des paillettes au garde-à-vous, sinon je devrai moi aussi les appeler (et leur faire peur avec mon français québécois graisseux).
    Je ne peux que t’encourager à persister dans tes efforts. Tu as le droit de savoir si paillettes ou non il y aura, le jour de l’aspiration de tes ovocytes si précieux.
    Et pour le déca, je suis désolée d’apprendre que c’est tant de (micro) maux de têtes. J’espère que la pharmacie pourra t’aider avec les seringue.
    Reste zen. On est avec toi, chère fille, d’un côté et de l’autre de l’Atlantique.

    • Le CECOS, c’est la banque de sperme. je suis certaine que ton accent Québécois les impressionneraient (alors que la’accent français, je suis pas certaine que ça marche au Québec). J’espère que tous va bien de ton côté de l’océan. Je croise les doigts pour toi.

  12. Euh… Ben moi, c’est direct infirmier(e) dans ce cas-là !
    Quant au recyclage, figure-toi que ma grande et ô combien réputée pharmacie parisienne ouverte 24h sur 24 ne récupère même pas mon gonal !!! Le monde va mal. C’est moi qui te l’dit !

  13. Pas facile cette semaine. Mais le Cecos comme les secretariats a l’hopital c’est quasiment injoignables ou difficilement. La derniere fois, on arrivait pas a joindre la pma toute la semaine, on a du se rendre a l’hopital pour prendre un rdv. Finalement, on aura abandonner la pma pour ca aussi l’organisation, c’est affreux, on veut de la reactivite. Faut les harceler, c’est usant mais ca finit toujours pas aboutir et surtout ne pas les croire quand elles disent on vous rappelle.
    J’espere que tu vas t’en sortir avec tous ces melanges et injections, je suis persuadee que la Fille va gerer cela avec brio! Et pour les paillettes, ils doivent les avoir, t’inquietes, il y a toujours aussi un discours different entre ce que te dit une secretaire et le biologiste par exemple.
    Bon courage, gardes ta Zen Attitude car meme en s’enervant on depend des autres intervenants. Bizzz

    • Mon centre de PMA est relativement facile à joindre. Au pire on peut leur envoyer un mail. Mais le CECOS, c’est une horreur. je pense que des gens sont morts en essayant de les avoir au téléphones. Ça doit être une forme de sélection des patients.

  14. Moi j’ai failli tourner de l’oeil quand j’ai vu mon infirmier sortir une aiguille géante pour mon premier Décap … j’avais pas compris que c’était celle qui servait à faire le mélange !
    En passant, merci à la fille pour ce site. Après 4 IAC et 7 FIV, ça fait du bien de trouver encore le moyen de rire de tout ça, et puis aussi d’entendre dire tout haut ce qu’on pense souvent tout bas. Et puis d’être politiquement incorrecte. Bises

    • Ah moi aussi, la première fois que j’ai ouvert mon kit de gonal j’ai d’abord vu l’aiguille pour faire les mélanges et j’ai cru que j’allais pleurer. Merci à toi de me lire.

  15. Les filles ont déjà répondu à tes questions, je n’en rajouterai donc pas. En revanche, concernant les coupure du cassage d’ampoule, j’en connais un rayon. Chéri en a cassé 3 pour une seule injection. Il s’est biensur perforé la main (attention, il s’agit d’un homme, il ne s’est donc pas micro-coupé, mais perforé la main!). Bref, je te laisse tout à ton bonheur.
    Quant à ton CECOS, quelle bande de blaireaux!!!!!

  16. Je suis désolée de lire à quel point ce service public qui devrait être un modèle de générosité, de gratuité et de républicanisme (?) est en fait désespérant, incompétent et anarchique. Tu es bien courageuse de les affronter eux en plus de tout le reste…. Bisous la fille !!

    • rendons tout de même justice au service public, il ne me coûte pas un copek (et c’est la première fois que le CECOS me fait un coup comme ça). De toute façon j’ai le feu vert du centre de pma donc demain je me drogue. Biz

  17. Bon là, effectivement c’est méga chiotte j’avoue. Pour les seringues, la pharma peut te commander un conteneur.
    Pour la taille c’est de mémoire bleu pour les sous cut et jaune pour les IM.
    J’en ai tellement bouffé de cette merde…
    Sinon, la fille est robuste, le CECOS est naze et de toute manière en ayant commencé le traitement, ils ont forcément prévu des paillettes pour vous sur le planning.
    Juste des connes au standard.
    La fille est forte, elle va tout péter!

    • Tout le beauté de la chose, c’est que le CECOS et mon centre de PMA, bien que situé dans le même hosto, ne communiquent pas beaucoup entre eux. Donc il est tout à fait possible qu’on me programme une FIV sans qu’il y ait de paillettes à la clé. M’en fout je demande à n’importe quel brancardier qui passe de me féconder mes ovocytes que je me serai fait chier à faire pousser.

  18. Désolée pour les déboires administratifs, c’est hyper-méga-relou. Je déteste les musiques d’attente, je ne comprends pas qu’il n’y a pas un établissement qui en est une digne de ce nom! Y a un gros marché à prendre là… Bref, je m’égare.

    Pour le décapeptyl, vas gentiment demander des kits d’injection à la pharmacie. Moi, j’en avais de 2 types. Une « grosse » aiguille pour absorber le solvant qui est dans les ampoules (casse l’embout avec des gants ou du papier toilette pour éviter de te couper) et pour ensuite l’injecter dans le produit « actif » à travers le caoutchouc du bouchon. Ca se mélange bien. Puis tu récupères le tout avec la seringue et tu réinjectes dans autant d’autres fioles de produits actifs qui la dose prescrites (moi, je devais le faire 3 fois).

    Une fois que tu as ton « produit fini », tu changes l’embout de ta seringue par une aiguille fine, tu absorbes le produit et tu l’injectes comme Gonal F ou Ovitrelle.

    C’est chiant les 2 ou 3 premiers jours de faire cette « cuisine » mais après, ça va tout seul. Tu te mets un bon morceau de musique et au final, ça finit par ne même plus être désagréable! Je détestais bien plus les piqûres d’anti-coagulants que j’ai dû me faire dans les cuisses pendant 2 mois après l’hyperstimulation… Ca fait mal, il y avait 0.4ml de produit (contre 0.1 dans les traitements) et ça fait des méga-bleus.

    Courage, ça avance, ça avance!

    • Je n’ai qu’une seule dose à mélanger donc ça va. J’ai déjà fait des mélange de Gonal pour IAD trois mais eux filait tout le matos. C’étaient des intra-musculaires les anti-coagulants? Ca fait un mal de chien. Franchement je kiffe le sous cutané.

  19. Pour les ampoules, moi je les enroulaient dans un sopalin por eviter de m’égorger la main avec…
    Pour les auguilles visiblement le code couleur est pas le meme en britonnie puisque j’avais vert pour le melange pis orange pour l’injection!
    Et bleu pour la couleur du bide apres les premiers jours aussi (ah les premiers jours à chouiner sur les kiottes que j’arriverais JAAAAAMAIS!!)

  20. Je trouve déjà bien que tu ne sois « que » contrariée, moi à ta place je serais complètement hors de moi ! Nan mais c’est dingue, ils savent pas donner des réponses toutes ces blouses blanches…Allez, inspire, expire ^^

  21. Ca va aller LaFille.
    Je peux pas t’aider pour les seringues mais ça a l’air chiant, c’est clair. Moi à ta place j’aurais opté pour l’option infirmier-ère sans hésiter ! au moins la première fois pour qu’il-elle te montre.
    Bon sinon au CECOS ça a l’air d’être vraiment des branques et c’est incroyable de devoir encore lutter avec l’administratif quand tu te tapes déjà un protocole super chiant… Comme je comprends ton coup de gueule !
    Mais à mon avis, y aura tout ce qu’il faut comme paillettes, ne t’en fais pas…
    Zen, zen, zen.
    Va te bourrer la gueule avec une copine avant de commencer les injections, ça va te détendre…
    Et gros bisous

    • Faire les mélanges et me piquer j’ai déjà fait. C’est pour ça que j’avais pas prévue d’infirmier(e). Je sais pas pourquoi, je pensais que le décap était prêt à l’emploi. Que daaaaalle. En plus je peux pas aller picoler avec des potes, on vient de recevoir les impôts, on est ruiné. Vie de merde, je te jure. 😉

  22. Ah non mais franchement tu es zen quoi ?!!! Au bout du 2ème appel j’aurais déjà été toute rouge avec la fumé qui sort des oreilles !
    Je peux pas t’aider pour le décapeptyl mais je pense fort à toi et j’espère que sa va le faire, bordel !

  23. Mais quelle blonde! Ça fait 10 minutes que je cherche où poster un commentaire!
    Bon, maintenant que je suis là, autant me rendre utile, mais peut être répétitive (pas eu le courage de lire tous les coms précédents).
    Alors, pour les histoires de seringues, mon centre m’a toujours fournie. Je te donne les références:
    – seringue BD Plastipak 2ml – REF 300185
    – aiguille (pour mélange): BD Micrlance 3 [18G 1/2″ – 1.2x40mm] – REF 304622
    – aiguille pour injection: BD Microlance 3 [30G 1/2″ – 0.3x13mm] – REF 304000

    Pour jeter tout ça, une bouteille d’eau ou de lait peut faire l’affaire (le bouchon bien scotché quand tu l’envoie à une déchèt’ qui recycle les déchets médicaux).

    Sur ce, je te félicite d’avoir été aussi patiente! Moi dès le 2e jour je me serai retrouvée avec une humeur de chacal! Et surtout, je crois tout ce que je peux pour que 1, il y ait des gamètes dispos, et 2, que ça marche, bien sûr!

    • Merci pour les références, çça va vraiment m’aider pour mon prohcain stock si ce que j’ai actuellement n’est pas valable (pour la grande aiguille déjà, c’est la même). 🙂

  24. Bah mince, je t’ai laissé un com, et il n’apparait pas. Je recommence, mais ej fais plus court (des fois qu’il apparaisse un jour):
    Références seringues fournies par centre PMA:
    – seringues: BD Plastipak 2ml – REF 300185
    – aiguilles pour ménalnge: BD Microlance 3 – 18G 1/2″ – 1.2x40mm – REF 304622
    – aiguilles pour injection: BD Microlance 3 – 30G 1/2 – 0.3x13mm – REF 304000

    – Poubelle d’appoint: une bouteille de lait
    – Croisage de doigts pour disponibilité de gamètes, et pour un + (tant qu’à faire!)

      • De rien, je sais que c’est précieux d’avoir des ref. exactes.
        Une autre chose, pour les ampoules de solvant, il faut casser avec ton pouce au niveau du petit rond beige sur le goulot du flacon. En cassant là, on ne se coupe pas!

        • Oui, j’avais vu qu’il y a avait un petit rond et je m’étais dit que ça devait être là qu’il fallait ouvrir. Ceci dit déca n’a pas jugé nécessaire sur sa notice d’expliquer tout ça.

  25. Pingback: Puisque c’est la rentrée | unenfantpeutetre

  26. Pour le decap il y a une vidéo en ligne qui te montre comment t’injecter le produit. Une grosse aiguille pour faire mélange et petite aiguille pour t’injecter dans le gras du bide.
    Pour les micro coupures, il y a un sens pour casser l’ampoule. Ensuite aide toi d’un sopalin pour la casser. Pour la poubelle a aiguilles, tu prends une bouteille d’eau vide et tu la remplis de tes aiguilles usagées et apres tu pourras meme l’exposer dans ton salon. C’est de l’art TEN-DANCE ! (si si je t’assure).
    Sinon ton centre cecos ils font juste chier.
    Biz

      • Si j’avais fait une photo. Elle est sur mon blog datant de février. C’était la première FIV sans transfert. Je pense à toi pour ce soir. Première piqûre. Si te goures aps d’aiguille (faut prendre la PETITE !) tu verras ça fait pas mal. Un conseil, ne laisse pas ton homme te piquer. Le seul bleu que j’ai eu au ventre c’est lui qui me l’a fait…

  27. Bon il semblerait que tu ai trouvé ta réponse pour les aiguilles.
    En ce qui concerne de les jeter, perso je mets tout dans une bouteille en plastique que je ramène à l’hosto quand c’est plein et hop, c’est eux qui s’en occupent!
    Bisous plein de zenitude.

  28. Pour les seringues, je ne vais pas t’avancer plus que les précédents com ne l’ont déjà fait : moi, dans un autre genre, je me suis piquée pendant 6 mois à l’héparine et je ne me suis pas pris la tête : recyclage dans une bouteille en plastique et dépose chez le pharmacien, ayant estimé que c’était aussi une partie de son boulot que de gérer de ce genre de situation.
    Sinon, dans toutes les fesses que je serre actuellement, t’en as une qui ne t’est réservé rien qu’à toi.
    Go !

    • Hello. Bon apparemment les PMettes se sont bien mobilisées pour répondre à tes questions… Moi, perso, je stocke tout mon bin’s (seringues, déca, cotons et autres mXXXX) dans une bouteille plastique et je jette la poubelle plastique. Je me suis renseignée, les déchèteries ne récupèrent pas ça et les pharmacies ne donnent pas de boîtes jaunes. C’est ce que m’avait conseillé de faire l’infirmière pour FIV1.
      Pour les seringues : je prenais un trocard rose (pour faire le mélange) puis des aiguilles bleues (les + petites apparemment).
      Bien sûr, tout ce matériel est à tes frais. J’avais fait un courrier salé à ma mutuelle en leur mettant dans les dents que s’ils remboursaient pas, je me ferais un plaisir de repasser par une infirmière pour creuser le trou de la Sécu. Mes menaces ont été vaines…bouuuuuh…
      Tu as raison, se piquer soi même, pas les jours faciles… mais au moins tu peux presque continuer ta vie comme si de rien n’était… et pas être dépendante des horaires de dingue des infirmières.
      Bon courage en tout cas !

      • Les seringues ne coûtent pas si chères, j’en ai eu pour 4,5€ pour 10 jours d’injections mais je trouve qu’au prix des médoc, le labo du déca pourraient fournir le nécessaire d’autres le font). Bref, j’ai une magnifique bouteille de perrier qui a été recyclée en poubelle à seringues qui tonne sur mon plan de travail. Très chic.

  29. pour casser l’ampoule, tu peux aussi prendre un petit coton avec de l’alcool qui t’a servi pour désinfecter les capsules juste avant, comme ça, no problemo pour le solvant…
    les aiguilles je les mettais dans une bouteille type coca (assez solide) puis poubelle, les infirmières m’avaient dit que c’était juste pour que les éboueurs ne se piquent pas accidentellement…
    trop tard, mais normalement tu as droit un cours en privé avec les infirmières (si tu as Caroline avec son accent chantant, top du top), mais comme tu as commencé, tu n’as peut-être plus besoin…

    bref, tout ça pour te dire le plus important: je croise fort les doigts pour toi, et que le cecos fasse son boulot b*rdel de m*rde!!!

    • En fait, j’ai un papier me disant que si je voulais je pouvais rencontrer l’équipe d’infirmières et poser toutes mes questions sur la FIV. Sauf que, c’est ballot, ce papier je viens juste de le voir. Mais je me suis débrouillée comme une chef avec le déca et je jetterais la bouteille remplies des seringues avec les ordures ménagères.

    • Merci. pour l’instant je sais juste que je vois l’anesthésiste lundi. Après, mystère et boule de gomme. A si je dois faire un bilan hormonal à J2 ou 3, leur faxer mes résultats et attendre qu’ils me rappellent.

      • Avec les résultats de la prise de sang ils savent si le déca fait bien son rôle de blocage. Ils t’appellent pour te dire quand commencer la stim (dans les quelques jours qui suivent).
        Ensuite à toi les joies de la surveillance : en théorie entre 7 h et 8h30, en pratique je te dirai que si tu peux arriver avant tu attendras beaucoup moins… Y a du monde….

  30. moi j’utilisais des seringues à insuline. c’est vrai que ça aurait du être indiqué sur ton ordo même si ce n’est pas remboursé, tu ne pouvais pas imaginer que c’était fourni sans rien… perso j’ai détesté le decapeptyl… as tu eu déjà des protocoles long pour tes IAD ? comment tes ovaires réagissaient ? Si tu t’apperçois pendant le traitement au gonal que tes ovaires mettent trop de temps à répondre, parles en à ton gynéco, parfois cela peut donner de mauvais recueil et une mauvaise maturation… malgré tout cela reste un protocole qui a fait ses preuves, mais je trouve dommage que l’on ne mette pas plus en avant le protocole court qui selon moi est tout de même un peu plus « naturel » (enfin si l’on puis dire…) Courage à toi !!!!

    • Enfait, je crois qu’ils partent du principe qu’on va faire appel à une infirmière. Je n’avais jamais eu de déca. Mes deux premières IAD ont été faites sur cycles spontanés et la dernière avec une stimulation légère (5 jour de gonal-f 75 UI) et j’avais bien répondu au traitement. là, j’en suis à 4 jours de déca et pour l’instant ça va. Mais je suppose que ça risque de changer.

  31. bon, j’arrive après la bataille (vacances obligent!) je vois que tu as déjà obtenu les réponses à tes questions, et c’est tant mieux. Par contre dis moi, le CECOS, c’est des gros boulets, non? bon, il ne me reste qu’à te souhaiter bonne chance, à croiser les doigts jusqu’à m’en faire des crampes, et à t’envoyer des bises!

  32. Bon t’as 10 000 commentaires, je suppose que tuas obtenue des réponses à tes questions. Sinon c’est vraiement des nazes au CECOS, d’ailleurs ça devrait s’appeler CESCONS moi j’dis…..Des biz et du courage ma belle.

  33. Pas mal ce nouveau titre … j’espère que tes contrariétés se sont apaisées (pas sûr qu’ils aient changé), que le blocage se passe bien. Tu t’en sors pour les piqûres ? Tu dois les contacter (le centre, si j’ai bien compris) à J1, c’est bien ça ? Après tu démarres la stim, les pds et les échos … J’espère ne pas dire de bêtises, je ne suis pas très calée. Je croise les doigts en tous cas, depuis bien plus d’une semaine … Que cette FIV 1 soit le bon tirage du LOTO, malgré les coups foireux du centre Pma et du CESCONS (pour reprendre la trouvaille de Bonnemine).

    Je pense que tu as eu toutes les réponses à tes questions, pour ma part j’avais des aiguilles taille 12mm pour l’injection (embout rose, mais ça doit dépendre des marques ?!), mais je suis sûre qu’entre temps, tu as trouvé ton bonheur 😉

    Biz et courage La Fille pour les prochaines semaines … Une bonne coupe de champomy du jus de tomate ou de la bière sans alcool pour fêter ça le prochain mois (même si ça ne vaut pas la « vraie »). C’est dingue comme t’as le choix – mais restons raisonnables … ;-)) –

    • OUi, ça va, je mm’en sors avec les injections. Je dois faire un dosage hormonal à J2 ou J3 et ensuite l’hôpital me dira quand commencer la stim. Pour l’instant je n’en sais pas plus. Biz

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s