La fille qui a l’air de bien le prendre

Quand, la biopsie a révélée un adénocarcinome  de l’endocol in situ, le Dr Colpo a dit « C’est bien, vous avez l’air de bien le prendre. »

Quand après le succès de FIV 1, la fille est retourné dans son centre PMA parce que ses dosages B-HCG étaient pas bons du tout, l’infirmière qui lui prélevait du sang a dit « C’est bien, vous avez l’air de bien le prendre. »

Quand quelques instant plus tard, la gynécologue lui a dit qu’on ne voyait rien dans son utérus, qu’on voyait par contre un truc dans son ovaire droit et qu’elle penchait sérieusement pour une grossesse extra-utérine, elle a conclut par « C’est bien, vous avez l’air de bien le prendre. »

Quand après plusieurs jours, prises de sang et échographies, le médecin à  dit qu’on interromprait très probablement la grossesse la fois suivante, l’interne lui a dit « C’est bien, vous avez l’air de bien le  prendre. »

Quand moins de deux semaines plus tard, il a été constaté que la grossesse qui avait été miraculeusement jugée évolutive, s’était arrêtée, la gynécologue leur a dit « C’est bien vous avez l’air de bien le  prendre. »

Quand, le même jour, on lui a expliqué que la fausse-couche allait être provoquée par des médicaments, l’interne lui  a dit « C’est bien, vous avez l’air de bien le prendre. »

Quand la fille a avalé ses comprimés de Cytotec, l’infirmière a dit « C’est bien vous, avez l’air de bien le prendre. »

Et c’est vrai qu’elle doit avoir l’air de l’avoir bien pris  étant donné que 1) elle ne pleurait pas, 2) elle était même capable de faire deux ou trois blagues foireuses, 3) au pire elle haussait les épaules en disant « C’est comme ça » (ce qui avouons-le est assez vrai vu que c’est pas autrement). Le truc de la fille c’est qu’en règle générale, elle attend d’être seule avec elle-même ou avec l’homme  pour s’effondrer (quand elle s’effondre ce qui n’est pas non plus systématique). Même chez sa psy, elle ne pleure pas ce qui fait d’ailleurs dire à celle-ci que la fille se contient trop (et que c’est pas bon). Faut dire que la fille est capable de lui raconter les pires horreurs de son histoire familiales et sa vie (il y en a quelques unes) en se marrant pendant que la psy s’enfonce dans son fauteuil en ponctuant son récit de « bon sang, mais c’est pas vrai« .

Pour autant, non, la fille n’a pas bien pris les évènements négatifs qui ont émaillés l’année 2012 (ni ceux qui ont émaillés les années d’avant) (c’est pour ça qu’elle est allée voir la psy). Mais bon, l’un dans l’autre, l’homme et la fille sont vivants, en bonne santé (l’homme devrait d’ailleurs être bientôt considéré comme guérit de son cancer) et toujours aussi heureux d’être l’un avec l’autre (et l’un dans l’autre) (okay, elle était facile celle-là). Bref, ça pourrait quand même  aller plus mal. Et puis, objectivement, il reste 3 TEC et 3 FIV avant de clore définitivement le chapitre « Et si on se reproduisait? ».

Honnêtement, la fille doute sérieusement d’aller au bout des 3 FIV parce que ça commence a bien lui peser cette histoire. Cette année, d’ailleurs, elle a décidé de revoir ses priorités. Faire des gosses, c’est bien, ne pas s’oublier pour les faire, c’est mieux. Toutes ces décisions, petites ou grandes, que la fille reportait parce que peut-être elle serait enceinte, elle ne les reportera plus. Sans quoi, elle risque de perdre sur tous les fronts. Et elle ne veut surtout pas se retrouver dans deux ans sans enfants, pas de boulot ou avec un boulot qu’elle déteste et un homme qui en a marre de la porter à bout de bras.

Donc cette année, la fille se bouge le cul et pis c’est tout. Elle met en branle tout un tas de projets et on verra bien ce qui en résultera. Il en résultera forcément quelque chose.

88 réflexions sur “La fille qui a l’air de bien le prendre

  1. Oui, au final, c’est surtout les autres que ça arrange bien que tu « prennes bien les choses » … avant de faire ma thérapie, je regardais ma propre histoire avec bcp de recul et de sang froid … comme si c’était la vie d’une autre … puis j’ai rencontré ma fameuse psy… qui a ouvert la boite de pandore et a réussi à me faire pleurer toutes les larmes de mon corps … tout ce sur quoi, je n’avais jamais pu pleurer … et ça a été le début de la fin… certes, on guérit plus vite quand on arrive à pleurer sur soi … mais le problème c’est que maintenant je ne sais plus faire autrement ^^ bref, tout ça pour dire que je connais bien le système « vous avez l’air de bien le prendre » … ça marche bien un temps, jusqu’au jour où ça te pète à la gueule … d’ailleurs, vu tout ce que tu as vécu, je ne vois pas comment tu as pu bien prendre la chose … tu l »as prise … parce tu n’avais pas vraiment le choix … comme tu dis si bien « c’est comme ça »…

    • Je l’ai « bien pris » dans leurs cabinets parce que je déteste pleurer devant des gens. Mais pour qu’on m’ait fait autant de fois cette réflexion (tous les exemple sont vrais) je suppose que ça ne doit pas être la configuration la plus fréquente. Et puis mon père est un handicapé émotionnel, je dois tenir un peu de lui.

  2. Ah j’approuve ce message ! Et je te copie même puisque je me barre un mois me la couler douce (mais ça tu le sais). Que ça faisait 2 ans et demi que je me disais que cet enfoiré de test allait virer positif pile quand j’allais prendre mes billets. Mais en fait non, jamais. Et pour une fois tant mieux. Je me la coulerai douce ET je me la collerai sévère si je veux. Et je serai toute bronzée pour FIV1. Dans ta face, DN.
    De plus, je tente de développer une nouvelle technique pour patienter. C’est tout simple et c’est con si j’avais su je m’y serai mise plus tôt et j’aurais économisé des mouchoirs (et j’aurais moins cassé les couilles de mon mec). J’essaie de surkiffer tout ce que j’ai le loisir de faire en tant que nullipare. Des trucs ouf comme décider d’aller au ciné plutôt que lancer une machine, la comme ça tout de suite, en balançant mes chaussettes sales d’un geste théâtral. Une fois que tu es passée du côté obscur, c’est fini ces conneries. For. Ever. Et même j’en rajoute des couches et des couches et quand j’ouvre un œil et que je vois qu’il est midi passé (je bosse souvent le soir) j’ai simplement envie d’appeler une ou deux copines mamans, la voix encore toute endormie pour leur demander comment ça va la vie. Et ça marche. Bon j’ai pas eu de gros efforts à faire, je suis une glandeuse-née. J’ai juste décidé de transformer la vilaine culpabilité qui en résultait.
    Pardon pour la tartine « ma vie mon œuvre » mais merde que ça fait du bien !
    Pense à toi la Fille ! T’as bien raison..

    • le prendre bien, satanée phrase. effectivement que faire d’autre? je comprends ton envie de pleurer, dans les bras de ton homme, et pas dans un cabinet froid… ne pas pouvoir en pleurer aussi, dont la citation de mon blog 😉
      je te comprends aussi, pour le fait de ne plus laisser les protocoles régenter ta vie, en se disant « ah ben non on ne fera pas parce que peut-être ce sera au moment d’une fiv »… ça a un temps ça aussi.
      soyez vous, amoureux, le reste suivra sans vous avoir privés d’autres moments heureux.

      • Oui, ta citation me parle assez. Après, on fait ce qu’on peut en fonction de son histoire et de sa personnalité mais je trouve qu’à l’heure actuelle, j’ai pas trop de raisons de me plaindre non plus (ça veut pas dire que je ne vais plus le faire, hein).

    • Tu le sais, je pense que c’est primordial d’être bronzée pour la première FIV. J’avais fait un billet sur les aspects positifs de la « nulliparité » : grasse-matinée, restaurants en amoureux, cinéma, vacances à l’autre bout du monde, absence de vergetures, seins qui défient les lois de l’apesanteur (enfin, ça marche surtout pour les petits nichons), ect. L’homme me disait il n’y a pas longtemps qu’on pouvait être stériles ou être stériles et malheureux. Ben, mon choix est vite fait.

  3. Il y aura toujours des moments de doutes ou on en peut plus mais on s’y raccroche quand même au final parce qu’on veut y croire et qu’il est très douloureux d’y renoncer:) Tu n’auras pas besoin d’aller jusqu’à 3 FIVs parce que cela marchera avant 😉 Je trouve cela bien d’entreprendre pas mal de choses à côté, d’avoir des projets. Moi, je n’y arrive pas parce que malgré tout, les hormones me sont douloureuses (mal à marcher, douleurs réactivées…..). Difficile également de ne pas penser de temps en temps à une hypothétique grossesse, se projeter dans l’avenir avec des enfants et donc de ne pas y penser. Enfin….
    Mais réaliser d’autres projets si tu peux, c’est très vivement recommandé. J’espère pour bientôt ton TEC et puis en attendant, profites de tes nouvelles activités pour changer d’air et te faire du bien moralement 😉

    • J’ai de la chance, je supporte bien les hormones. Je ne dis pas que je n’y pense plus, j’y pense bien sûr mais j’arrête de me mettre entre parenthèse (ça m’a pris 7 ans quand même pour en arriver là).

  4. Voilà! Il faut se retrouver soit-même. C’est ce que je me suis dis aussi en ce début d’année. Tu as raison, il faut lancer plein de choses, et il en resultera bien quelque chose!!!!
    Bises

  5. Wouah la Fille j’admire tes trèèèès bonnes résolutions !!
    Oui, c’est vrai, un parcours pma nous bouffe petit à petit et ce n’est pas facile d’en décrocher… Alors je te souhaite d’y arriver et de réussir tes autres projets.
    Et continues à nous tenir au courant !

  6. c’est drole, je suis un peu comme toi !! je tiens, je tiens, je tiens et puis à un moment je craque… En tout cas bravo pour tes bonnes resolutions !!! il faut les tenir !!! bises

  7. C’est bon ça, t’as l’air de bien le prendre 😉
    Plus sérieusement, rebondir, c’est vital. On ne peut pas rester ad vitam englué(e) dans des trucs qui risqueraient d’arriver sans qu’on sache si ça arrivera effectivement. Prends soi de toi, de ton col, de ton Homme, de sa couille, prends soin du chat, de tes autres projets, de vos autres projets. Et de tes cheveux.

  8. Figure toi que c’est exactement le conseil que m’avait donné ma gynéco pour FIV 3. Et que chercher un job + faire une FIV fallait le faire, car en éliminer Un c’est prendre le risque de se trouver sans rien et surtout, selon elle, le positif appelle le positif.
    Tente Tes chances, avance, ton homme est en bonne voie de guérison… 2013 te porteras chance…
    je l’espère tellement pour toi en tous cas
    Des bises .. plein.

    • Suis d’accord avec ça mais j’avais pas osé le dire. Moi, c’est quand je me suis dit bon j’arrête de freiner ma vie et je cherche un nouveau job ailleurs qu’à Paname où ma vie me bouffe que ma vie a basculé d’un côté comme de l’autre. Je veux pas dire que si on y pense plus bla bla bla mais le fait est que ça a basculé…

  9. La fille, tu es une sacrée fille… J’espère sincèrement que tes nouveaux projets, que vos projets vous apporteront du bonheur…Et comme dis barbidou, le positif appelle le positif…. Bises !!

  10. La Fille, je suis hyper fière de toi !!! (ok tu t’en fous mais quand même, c’est vrai).
    Tu as entièrement raison. Dans ce projet de fou, quand ça marche pas, on est tellement à fond dedans qu’on oublie (un peu) tout le reste. Et après, on a plus rien.
    Profiter, faire d’autres projets, que le projet « se reproduire » ne soit qu’un parmi d’autres, sans l’oublier tout à fait (impossible on le sait toutes !), lui rendre sa vraie place.
    Je suis bien contente que tu sois bien « l’un dans l’autre ». Profite, ça, y a rien de meilleur dans la vie 😉
    Gros bisous

  11. J’en profite au passage pour te dire que tu m’impressionnes. Je n’ai ni ta pudeur ni ta force ni ta sagesse, à côté de toi mes déballages d’émotions paraissent bien vulgaires. Mais surtout ce que je voulais te dire c’est que cette décision de t’occuper de toi et de vous, c’est top et puis en plus tu as déjà une bonne liste pour commencer !
    Longue vie aux projets de La Fille !

    • Je ne trouve pas tes déballages d’émotions vulgaires. Au contraire, tu fais partie des blogs que j’aime lire autant parce que ton histoire me touche que parce que j’aime ton ton et ton humour (et c’est pas si fréquent).

  12. Mais la fille a quand même un super blog où elle peut venir dégueuler quand elle veut. Mais même là finalement, tu te plains bien moins que la moyenne quand je repense à des postes larmoyant que j’ai pu écrire (mais qui m’ont fait un bien fou) alors qu’il ne m’était pas arrivé le quart des trucs dégueu qui te tombent un peu trop sur la tronche ces derniers mois. Je me dis que soit t’encaisses bien (mouais…) soit tu enfouis ça loin loin…
    En tout cas je suis estomaquée que tu sois toujours là, sur mon blog, avec tes super commentaires alors que moi je prends plus le temps de venir te faire des coucous et te souhaiter une putain de bonne année grandiose… Alors voilà je l’ai fait juste là. Que 2013 rime avec pèze et baise si tu veux mais j’espère surtout avec bébéssss (si on prononce les s ça rime -tu peux bien avoir des jumeaux non?)
    Bisous la fille, et enjoyer bien la vie désormais

    • J’ai quand même un peu plus de temps pour glander sur les blogs que toi. Et puis, tu es beaucoup moins guimauve que certaines blogueuses devenues maman, je trouve ça agréable. 🙂

  13. En te lisant, je me disais DNLP est une vraie P… Je me suis dit aussi tiens tiens La Fille pratique aussi le désamorçage de la bombe lacrymale par la tentative d’humour en situation grave. Mais en fait je me suis surtout dit que La Fille a atteint un niveau de sagesse impressionnant. Alors je te souhaite tout le bonheur que tu souhaites retrouver dans ces projets multiples et bienveillants !

  14. La Fille est une fille forte et me fait beaucoup penser à moi…. Un ami m’appelait « même pas mal » à la fac… c’est pour dire le niveau de « DN est une P… avec toi mais tu le prends vachement bien ». J’espère que nous arriverons nous aussi à prendre nos billets pour aller… là où le vent nous porte et nous fait nous sentir mieux.

  15. Moi c’est plutôt l’inverse, je m’effondre devant les médecins, et je reste stoïque devant les amis et la famille…Me faudrait aussi un bon psy tiens…En attendant, j’ai pris la même résolution que toi cette année, je me projette ailleurs !

  16. Salut la Fille,
    Je suis sincèrement désolée de cette mauvaise nouvelle… Du coup, que vas-tu devoir faire ? Est-ce que c’est possible de « simplement » le brûler ou vas-tu devoir passer par un traitement plus lourd ?
    Tu as bien raison de ne pas arrêter ta vie en attendant bébé, et la technique de Penny me semble aussi une très bonne thérapie ! Les plaisirs de nullipare, tu verras après (bientôt, je te le souhaite très fort), on les regrette aussi 🙂
    Courage à toi pour cette nouvelle épreuve, forcément à un moment ça va s’arrêter. Et forcément, ça ne peut plus être très loin…

    • En lisant les autres commentaires, je pense que j’ai du mal comprendre… l’adénocarcinome c’est pas le résultat de ton frotti ?
      Et bien, je n’ai qu’un mot à dire : TANT MIEUX !

    • L’adénocarcinome c’était l’année dernière. j’ai eu une conisation (ablation d’une partie du col) et depuis, je dois me faire surveiller mais tout va bien. Oui, je suppose que je regretterai mes grasses matinées quand je serai mère mais au moins, je ne pourrai pas dire qu’on ne m’avait pas prévenu. 🙂

  17. Ah je suis contente de lire ce post !
    Alors je te cite, des fois que t’aies déjà oublié tes bonnes paroles = « Donc cette année, la fille se bouge le cul et pis c’est tout. Elle met en branle tout un tas de projets et on verra bien ce qui en résultera. Il en résultera forcément quelque chose. »
    Ben oui, il en résultera forcément quelque chose…
    C’est aussi ma philosophie depuis plusieurs mois.
    Donc outre la PMA, 2013 ça sera pour la fille : un taf chouette , de l’amour, le permis de conduire (je crois que tu es en au même stade que moi?), prendre soin de toi, de l’amour, prendre soin de l’Homme, s’évader, de l’amour … à toi d’écrire la suite !
    Bisous !

    • Pour le permis, il faut que je passe mon code la route. La dernière fois, j’ai fait 3 fautes, j’étais hyper fière et là série d’après j’en ai fait 11. mais c’est moins compliqué à avoir qu’un mioche (enfin pour nous). 🙂

  18. Je voulais juste te dire que ton optique est bonne, j’ai pas vécu autant d’attente mais j’ai eu mon lot de malheurs et pour la petite histoire « psy », il a fallu que je me dise suite à échecs d’IAC « oh mais merde à la fin ! j’organise toute ma vie en fonction de la PMA et y a rien qui marche, alors maintenant je vais vivre et puis si ça vient ça vient ! »….
    Ouais, faut dire que moi et les nerfs, voilà… alors arrêter de fumer + ne pas picoler suivant la date du mois tout ça pour qu’à chaque fin de cycle je puisse reluquer du sang ds mes toilettes…. grrrrrrr !!!!
    Et donc le mois suivant, j’ai fais la fête, j’ai picolé, j’ai fumé (un peu, houla pas bien !!!), j’ai pas pris mes joyeux cachets, j’ai arrêté de me planter le thermo ds le fion tous les matins, on a baisé comme des porcs (oups là je vire à l’obscène….) et tu connais la suite 😉
    Pense à toi en 1er, à vous, Bébé viendra j’en suis sure !

    • Je suis anti-courbes de températures. je pense qu’il faut être un peu maso pour commencer sa journée avec un thermomètre dans le cul pendant X mois ou années. Bon, en même temps, j’ai zéro chance de tomber enceinte entre deux traitements, donc je peux boire et fumer sans trop me culpabiliser. Par contre, dés, que je commence un cycle IAD, FIV et prochainement TEC, j’arrête tout (sauf le sesque, faut pas déconner) mais finalement ça ne ma coûte pas.

  19. j’adore toutes ces bons resolutions!! Moi aussi je refuse que la PMA dicte ma vie!! je me suis inscrit (et payé un accompte, gloups) pour un stage de kitesurf au printemps. Fini les « et si la FIV marche..et bla bla bla.. » Je vais m’acheter une nouvelle voiture (l’IQ de toyota, petit comme le smart), fini les « mais la pousette alors? » Je suis comme toi, je lance plein des projets au meme temps, c’est sense etre les meilleurs annees de nos vies la trentaine. Alors je dis, il est temps d’etre heureux un point c’est tout.

  20. Yes! Il faut de faire plaisir sinon on risque d’y laisser plus de plumes que prévu dans ces foutus protocoles! Je suis à fond d’accord avec toi. Se projeter dans des choses qu’on maitrise un peu plus ça fait du bien. Et savoir retenir ses larmes ça peut aussi être bien parfois parce que moi j’ai l’impression d’être la chouineuse de service à l’hôpital 🙂 des bises

  21. pinaise, la fille pourrait donné bien des leçons de courage et de relativité !!! en effet, il en résultera bien qq chose ! bien joué la fille !!

  22. Une bien belle résolution. C’est ce qu’on essaie de faire aussi – on en oublie presque les bébés et tout ce qui s’y rapporte d’ailleurs. J’ai un peu halluciné tout à l’heure quand je me suis rendue compte que j’avais rdv à la clinique demain matin; je l’ai bien intégré, mais comme un rdv comme un autre, ni plus ni moins pour l’instant. C’est un peu étrange…

  23. Sage décision… faut aussi penser à la fille en tant que femme et non juste en tant que reproductrice potentielle… c’est important meme si pas forcément facile à appliquer… bon courage en tout cas

  24. Moi je retiens difficilement ( en fait pas) mes larmes chez les docteurs et chez ma psy, mais je suis championne classe mondiale pour faire croire à mon entourage et à mes collègues que tout va bien, tout le temps. Je crois que j’ai une peur bleue qu’on s’apitoie sur mon sort. Par ce que je sais que ça ne fait pas avancer le shmilblick.
    Ceci dit je te trouve tellement battante la fille. Je sais que t’as d’enormes moments de blues. Mais t’es forte quand même. Ça doit être un peu pour ça (entre autre)que l’Homme il t’aime.

    • Je n’aime pas non plus qu’on s’apitoie sur mon sort. Je ne sais pas si je suis forte mais j’essaie de garder en tête que j’ai eu beaucoup de chance. C’est peut-être le second effet kiss-cool du cancer in situ, ça aide à relativiser. 🙂

  25. Bonsoir,

    Un petit passage ici pour avoir des nouvelles et vous souhaiter à toi et ton mari mes meilleurs voeux pour cette année 2013.
    Je salue votre rage de vivre à tous les 2, vous êtes épatants.
    Je voulais aussi te dire que quelque soit les projets que tu comptes entreprendre tu trouveras toujours ton organisation si par bonheur un bébé arrive en cours de route, tu t’adapteras ne t’inquiète pas! on s’adapte toujours ! 😉 juste en attendant tu décides de ne pas interrompre ta vie, de la laisser évoluer et c’est la meilleure décision qui soit en attendant que cet enfant arrive!
    Je te souhaite une année superbe et que tous les projets entrepris t’apportent de la joie dans leur réalisation et aussi dans leur finalité.
    Je garde un oeil ici, j’aime beaucoup te lire 😉
    Plein de courage et d’énormes bisous!

  26. Je ne sais pas si la fille le prend bien, mais en tout cas, elle me paraît avoir la tête sur les épaules. Il est effectivement important de continuer à se faire des projets autres que la parentalité mais, putain, qu’est ce que c’est dur parfois…
    Des bisous

    • Oui, c’est très dur. Mais j’en arrive à un stade où ça devient nécessaire. Après, faut pas croire, j’y pense tout le temps, j’ai des coups de blues, des moments où je me dis que ça ne sert à rien de continuer la PMA mais ça passe et je me dis que je ne le saurai que si je vais au bout. Et puis, ces trois embryons congelés, c’est quand même un sacré espoir que tout le monde n’a pas alors merde, j’ai pas trop de raisons de chouiner, en fait.

  27. Ne pas s’oublier, c’est clair… Je n’en suis pas encore au stade où je peux m’imaginer heureuse sans enfants. Mais il faut y arriver. Ne pas lâcher. Je passe en sous-marin depuis plusieurs mois la Fille. Tu m’impressionnes. En être arrivée là sans tout envoyer bouler, c’est déjà trop fort !

    • Ben, après 7 ans, tu l’envisages la vie sans enfant (même si pour l’instant, ça reste théorique). Je ne dis pas que si ça arrive je vais pas te faire la dépression du siècle mais à un moment, il faudra bien continuer à vivre et tant qu’à faire à vivre bien. 🙂

  28. Ne pas s’oublier, c’est une excellente résolution pour 2013. Et ça n’empêchera pas une grossesse si la chance décide de frapper à ta porte. Alors pense à toi, à vous.

    • En 2012, j’avais décidé de me consacrer entièrement à la PMA. Résultat, un cancer et une fausse-couche. Alors comme rien ne dit que des surprises de ce genre j’en aurait pas d’autres, j’assure mes arrières.

  29. Comme d’autres, j’admire ton état d’esprit. Une phrase m’a touchée aujourd’hui: on peut être stériles ou alors on peut être stériles et malheureux. Bam, paye ta révélation. Ton Homme est grand, remercie-le pour moi.

    Et ton frottis, toujours pas??

    Sinon, je me lance dans le blogging pmesque, qui sait, ça me fera ptet du bien:
    http://bruitsducoeur.wordpress.com/

    • C’est pour ça que je l’aime mon homme. Je n’ai pas encore les résultats de mon frottis et j’avoue que je serai enfin tranquille quand ils arriveront. On va dire, pas de nouvelles, bonne nouvelle. Bienvenue sur la blogosphère, je vais de ce pas visiter ton chez toi.

    • On maitrise un peu. Après il y a le caractère, les expériences de vie, le soutien que l’on reçoit ou pas qui jouent beaucoup. J’ai pas envie de me réveiller un jour, de constater que j’ai passé X année à courir après une chimère et que j’ai rien à quoi me raccrocher. Et puis, je pleurerai quand la situation sera vraiment grave et désespérée. Pour l’instant, elle ne l’est pas.

  30. C’est bien, t’as l’air de vachement bien les prendre, les « C’est bien, vous avez l’air de bien le prendre ».
    (Rhhooooooh elle était facile celle-là, je sors.)

    Je vais imprimer ton avant-dernier chapitre (« Revoir ses priorités ») et le scotcher sur mon écran d’ordi ! ça me ferait du bien de suivre le même chemin.
    Bravo !!!

    De gros bisous. Je croise très fort les doigts pour tes examens médicaux.

  31. Yes! c’est un magnifique rebond ma belle! tout n’est pas fini, loin de là! et tu fais bien de faire d’autres projets à côté, histoire de ne pas vivre que pour faire des bébés. Mais il faut un grand courage pour cela, pour arriver à s’extrirper de tout cela. Alors chapeau bas Madame! Je te souhaite le meilleur pour la suite. gros bisous

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s