La circulaire qui aurait mieux fait de ne pas circuler

Depuis le  mois de Janvier une circulaire du Ministère de la Santé met en émois les gynécologues et les couples ayant besoin d’un don d’ovocyte. Cette circulaire rappelle aux médecins qu’ils encourent 75 000 € d’amande et 5 ans de prison s’ils transmettent des informations à leurs patients concernant des cliniques étrangères pratiquant ce don dans les conditions contraires à la loi française (en France le don de gamètes est gratuit et anonymes et le double don ovocyte-sperme est impossible). En gros, cela exclurait d’office tous les pays dans lesquels se rendent les couples français (Espagne, Grèce, Tchéquie…) parce que les donneuses y sont rémunérées.

En France, il faut un délai de 2 à 5 pour bénéficier d’un don d’ovocyte (contre 1 à 2 ans pour un don de sperme) et les femmes de plus de 37 ans en sont quasiment exclues dans les faits (priorités est faite aux couples jeunes). Il ne s’agit d’une discrimination voulue de la part des gynécologues mais devant la pénurie de donneuses, tout le mode ne peut pas bénéficier de cette PMA-là. C’est pourquoi, la sécurité sociale accepte de prendre en charge une partie des frais que paient les couples qui se tournent à l’étranger. Sauf que pour pouvoir être remboursé, la sécu exige un courrier du médecin expliquant pourquoi la femme a besoin d’avoir recourt d’un don d’ovocyte.

Depuis la circulaire, nombre de médecins refusent de rédiger ce fameux courrier par peur d’aller en prison. Najat Vallaud-Belkacem, porte-parole du gouvernement, affirme que cette circulaire ne concernent  que les gynécologues qui se font rémunérer par les cliniques étrangères pour leur envoyer leur patientes. En attendant, c’est le bordel et ce sont bien les patients qui en font les frais.

Comme la copine V. de la fille. 41 ans, insuffisance ovarienne et trompes bouchées, plusieurs échecs de FIV et FC à son actif, elle décide de passer au don et de se rendre en République Tchèque. Elle est en train de monter son dossier pour la sécu quand la circulaire est envoyée aux médecins. Ni sa gynécologue de PMA, ni sa généraliste n’acceptent de lui rédiger la fameuse lettre qui explique sa situation. Pour V., le recours au don d’ovocyte est un sacrifice financier énorme. Elle s’est endettée pour pouvoir y avoir recours. L’argent de la sécu aurait été plus que bienvenue, lui permettant de pouvoir envisager de faire 2 FIV Do (en cas d’échec de la première). V. est obligée de payer pour un soin que normalement la France devrait pouvoir lui fournir. Elle paie les peaux cassés de la pénurie de donneuse.

Et c’est là qu’on touche au summum de l’hypocrisie. Si la France manque de donneuses (et de donneurs mais dans une moindre mesure), c’est parce qu’elle a opté pour l’anonymat et la gratuité de tous les dons de produits humains (sang, gamètes, organes, moelle osseuse…). C’est beau, c’est noble mais c’est inefficace dans le cas du don de gamètes. Si à l’étranger des cliniques accueillent les couples français, c’est bien parce qu’elles rémunèrent les donneuses et les donneurs et que de ce fait, elles en ont à foison.

V. ira faire sa FIV DO. Elle paiera la totalité du coût s’il le faut (elle essaie de se dépatouiller avec sa CPAM). Le traitement de la donneuse est compris dans le coût de la FIV mais elle doit aussi se payer son traitement. Elle a besoin d’Utrogestan (ou de ses génériques) et de Provamès. Comme il n’y a pas de petites économies, s’il t’en reste quelques boites dont tu ne sais que faire, tu peux écrire à la fille (V. n’a pas de blog) à madeline2011 at ymail point com qui lui transmettra. Merci à toi, lectrice. 

Et sinon, tu peux aller signer cette pétition si toi aussi tu trouves cette circulaire ubuesque. Pour plus d’infos sur la circulaire  tu peux aller voir ici, ici et ici aussi.

Publicités

83 réflexions sur “La circulaire qui aurait mieux fait de ne pas circuler

  1. Ça me rend dingue aussi cette hypocrisie en France « non nous, nous ne faisons pas commerce de notre corps ». Ouai mais merde, c’est pas vital un ovocyte ou un spermatozoïde, on parle pas de rein là! Donc je pense qu’on peut rémunérer certains dons (sang, sperme, ovocytes, plaquettes… ) sans que ça mette la santé des Hommes en danger, il suffit juste que tout ça soit bien cadré.
    Et perso, si j’avais pas connu l’infertilité, je pense que jamais j’aurais eu l’idée de me faire faire un traitement FIV pour donner mes ovocytes, pourtant je ne pense pas être ultra égoïste.
    Et alors maintenant qu’on vienne mettre la pression aux gynéco, ça me rend malade, comme si c’était pas déjà assez compliqué comme ça l’infertilité…
    Bref, c’est le genre de sujet qui m’énerve et qui du coup fait qu’on comprends rien à ce que j’écris !

    • Le don du sang rémunéré a été tenté, les dons ont chuté car ça a dévaluer l’acte aux yeux des donneurs. On donne son sang par altruisme, par générosité et ça notre gratification. Par ailleurs, les dons de sang et de plaquettes sauvent des vies, tout comme le don d’organe et de moelle osseuse. Seul le don de gamètes et d’embryon ne répond à cette exigence. L’acte n’est pas perçu de façon aussi positive, aider des couples à avoir des enfants est moins noble, moins important que de sauver des vies. Et puis, ils pourront adopter. La plupart des gens ignorent à quel point l’adoption est un chemin de croix et ont une image déformés de la PMA (merci les émissions à la con qui ne te parle que des dérives de la PMA (qui ne concernent pas la france) avec de femmes qui accouchent à 70 balais). Il y a trop peu d’information sur le don de gamète, ce qui explique en partie la pénurie de donneurs. Que la France ne considère pas les éléments du corps humain comme une vulgaire marchandise, je trouve ça très bien. Mais qu’on laisse une situation se dégrader sans tanter d’y remédier et qu’on vienne ensuite se poser en donneur de leçon en mettant tous les médecins dans le même sac, je trouve ça révoltant. On parle d’ouvrir la PMA aux couples lesbiens et on est incapable de prendre à bras le corps le manque de donneurs et de donneuses. On a l’un des meilleurs système de santé au monde mais niveau PMA on est à la ramasse. Je trouve ça dingue.

  2. Hello la Fille,

    Cela fait un moment que je lis ton blog et je te remercie tout particulièrement pour ce dernier billet. Nombre de patientes se sont faites lâchées par leur gyneco et se retrouvent seules sans personne pour les suivre …je ne comprends pas que des hommes et des femmes qui ont je suppose un certain niveau d éducation ne sache pas lire une circulaire. Il s agit bien d une circulaire qui vise à punir les médecins qui se font rémunérer pour envoyer leurs patientes dans les cliniques étrangères et non pas les médecins qui traitent des patientes en partance pour ces cliniques.

    Maintenant il est vrai que si le problème du don d ovocytes et de sperme était géré différemment en France les patientes n’auraient pas à aller à l’étranger …

    Bonne journée à toi, la Fille, je souhaite que tout tes rêves se réalisent !

    Zoé

    • Bien d’accord avec toi. C’est hallucinant les conséquences que cette circulaire a eu. Plutôt que de lacher leurs patientes à coup de « je veux pas aller en prison pour vous », les médecins feraient mieux de monter au créneau (certains l’ont fait mais si peu) et d’expliquer pourquoi ils envoient leurs patientes à l’étranger (d’ailleurs le terme envoyer ne convient pas, disons plutôt qu’ils acceptent de les suivre). On marche sur la tête.

  3. Dans le même temps, ils sont obligés de rembourser, car c’est une loi européenne qui impose aux pays de rembourser des soins reçus à l’étranger que le pays ne peut pas fournir dans un délai raisonnable.
    La lettre du doc, est un courrier type impersonnel, donc un bon copier/coller et une belle photocopie et hop…….
    Est-ce que ta copine est adhérente à une association comme Maia ? Parce que le dossier de demande de remboursement est bien préparé avec l’association.
    Et puis même avec un bon dossier de demande de remboursement, réalisé dans les règles de l’art,il faut quand même courir après la sécu et la mutuelle.
    J’en ai fait deux et les deux fois, il a fallut rappeler à tous ce beau monde, que la loi est pour nous et qu’ils doivent rembourser………
    Mais c’est quand même une prise de tête supplémentaire, dans le parcours.

    • Oui la loi oblige la France à prendre à sa charge le cout des soins qu’elle ne peut pas prodiguer dans de bonnes conditions à ses assurés sociaux. Ma copine est adhérente aux enfant Kdo et elle a aussi contacté Maia. C’est l’inertie, ils attendent de voir. Ca aussi c’est un truc qui rend folle, on ne les entends jamais ces assoc. Je ne dis pas qu’elle ne font pas du bon boulot auprès des couples mais niveau militant, je ne les trouve pas très efficace. On n’arrête pas de parler de PMA en ce moment et jamais on ne les voit.

  4. L’hypocrisie de la France sur pleins de sujets est assez courante (euthanasie par ex…). Si il y a pénurie pourquoi les couples en détresse n’auraient pas le droit de se tourner à l’étranger, la France offre quoi comme options pour ces couples ??? RIEN ou si, elle menace ses couples mais ne leur propose pas de solutions rapides, pourquoi d’autres pays proposent ce qui interdit en France, les mentalités sont trop figées, le changement mal venu…. Après pour ton amie, je sais ce qu’il en ressort mais la sécu ne rembourse pas grand chose pour permettre une deuxième FIV, j’ai tenté pour l’IAD ça représente 1/4 des dépenses faites qui te sont remboursées au bout de 2 mois minimum d’attente. Je n’ai plus de réserve de médocs, si j’en ai la prochaine fois, je reviendrai vers toi. Pour toi lectrices ou lecteurs, un peu d’entraide serait la bienvenue pour la copine de la Fille pour montrer qu’il existe encore de nos jours un peu de solidarité et que l’égoïsme n’a pas encore pris sa place entière dans cette société.

    • Un quart du coût d’une IAD, c’est énorme pour certains couples. D’autant que certaines mutuelles (que tu pais au prix fort) complète la somme versée par la sécu. Et puis une FIV DO, c’est beaucoup plus cher qu’une IAD donc tout de suite on parler en millier d’euro. Après la france n’est pas le seul pays où la gratuité du don est posée comme fondamentale. C’est aussi le cas en Suède et dans d’autres pays pas spécialement considérés comme rétrogrades. En Espagne le système n’est pas parfait non plus. En théorie, les donneuses ne peuvent pas faire plus de X dons mais dans les faits, comme il n’y a pas fichier national des dons, il suffit de changer de clinique pour contourner la loi. Pour certaines, ça peut être un moyen d’arrondir ses fins de mois et à l’heure de la crise, c’est plus que tentant.

      • Pour une FIV DO, le max remboursé par la sécu sera limité à un forfait de 1500 euros (cad que tu as beaucoup de probabilités de ne pas atteindre ce maximum), c’est pas beaucoup par rapport au coût total même si ça aide les couples un peu. Et ta mutuelle payée au prix fort comme d’habitude n’ira pas au dessus du remboursement plafonné par la sécu, là c’est plus injuste. Ils se basent sur leur % de remboursement et complètent, ce qui revient à peanuts par rapport au coût total. Maintenant, si les couples se tournent dans des pays étrangers pour le don d’ovocytes, ça ne me choque pas du tout, je comprends que les délais soient trop longs pour des couples en souffrance. Je me pose pas le problème de gratuité du don ou de la petite rémunération (car en général, ils ne rémunèrent que les petites dépenses de la donneuse : frais de déplacements….dans certains pays j’exclue évidemment ceux qui les paient une fortune et là c’est du commerce). Je n’accepte pas qu’ils essaient de faire une circulaire pour contrôler encore si ce qui est difficilement maitrisable et de mettre tous les gynécos dans le même panier. Ils sont autorisés à suivre des patientes qui vont à l’étranger où est le mal ? Les patientes savent majoritairement où se tourner et c’est rare que le gynéco leur dise ou aller, c’est un comble et j’en rigole d’être aussi peu intelligents (sanctionner par contre, ceux qui reçoivent de l’argent car ils sont en partenariat avec les cliniques oui pour agir). De toute façon, c’est comme ça, il y a ceux qui font des sacrifices financiers (qui ne sont pas plus riches que les autres, qui prennent des prêts, qui se saignent des mois…..) qui se tournent ailleurs pour se donner une chance de concrétiser leurs rêves, on ne peut pas leur reprocher. Chacun choisit son chemin, je ne pourrai jamais juger quiconque. Il faut le vivre pour savoir ce que c’est. Enfin, des décisions sages, posées et réfléchies de nos temps c’est utopique apparemment pour pondre ça. Bizz

        • Bien sûr que ce prend en charge la sécu ne couvre pas l’entièreté du coût d’une FIV DO à l’étranger mais c’est bon à prendre quand même. Par ailleurs il y a des pays plus chers que d’autres donc selon où tu vas, ce que tu devras mettre de ta poche sera plus ou moins important. Par contre quand tu dis que dans la plupart des cas, les pays ne font qu’indemniser les donneuses, je ne suis pas d’accord. Les sommes que les donneuses reçoivent peuvent ne pas nous paraître énorme mais il faut les remettre dans le contexte du niveau de vie du Pays. Les Espagnoles, les Tchèques et les Grecques ne sont pas plus généreuses que les Françaises, « donner » leurs ovocytes est une façon de financer leurs études ou d’arrondir leur fin de mois. En Belgique, les donneuses ne sont qu’indemnisées mais ils font ce qu’ils appellent des dons dirigés, c’est-à-dire que le couple recrute lui-même la femme qui sera leur donneuse (et très probablement qu’une partie de ces dons se rémunèrent sous le manteau comme ça se fait en France).

          • Pour information dès lors qu’on a plus de 43 ans désolée mais la sécurité sociale ne rembourse rien du tout…
            Donc il faut avoir moins de 43 ans et en ce qui me concerne c’est pas le cas, je n’ai l’aide de personne si ce n’est que de bosser comme une folle pour avoir la somme et essayer d’être maman…
            Ensuite je ne savais pas tout cela, j’ai voulu faire des études, avoir mon chez moi, un boulot stable, si j’avais su tout cela je m’en serai préoccupée bien avant…
            J’assume tout cela et je le paye cher, mais la France ne nous aide pas…
            Certains arnaquent la sécurité sociale et ils ont raison après tout à quoi bon…
            Une donneuse en Espagne est indemnisée à hauteur de 900 Euros pas mal dirai-je, et pourquoi pas en France…
            Pourquoi une femme et qu’importe son âge ne peut enfanter…
            Je réitére je suis dégoutée du système français tout simplement…
            Les femmes qui sont déjà maman ne peuvent pas comprendre notre souffrance, il faut le vivre, et croyez-moi que j’en bave…Donc je trouve cette circulaire de mauvaise foi tout simplement…

            • Oui, mais ce n’est pas propre au don d’ovocyte. Aucune technique de PMA n’est remboursée au delà-des 43 ans de la femme. L’argument c’est l’augmentation des risques liées à la grossesse passé cet âge. Après pourquoi 43 et pas 45 ou 42 ans, je ne sais pas.

              • Oui, je sais ce qu’il en ressort car je suis déjà partie à l’étranger et je continuerai (plus rapide, mon cas a été pris en considération avec l’urgence du temps sur ma fertilité). Je suis d’accord que la France ne fait pas d’efforts en se camouflant trop facilement derrière l’éthique. C’est comme le CECOS faire venir des donneurs ou donneuses pourquoi on sollicite autant les couples qui les consultent ? Ils ne veulent pas faire de communication pour faire venir des donneurs, donneuses donc pénurie mais par contre, ils font une sorte de marchandage (en réduisant les délais de 6 mois) en sollicitant fortement les couples pour avoir du don. Tout ça parce que l’agence de Bioéthique n’autorise pas la communication alors qu’il en est autrement pour le don du sang, d’organes régis par le ministère de la santé (si je ne dis pas de bêtises) elle est ici la différence.
                Et oui, il y a des différences de prix entre les pays mais cela ne change rien aux remboursements si ils sont accordés car tous basés sur les mêmes taux décidés par la sécurité qui sont très peanuts car ils codifient différemment les actes pour effectuer les remboursements à l’étranger si il y a.

                • Je suis d’accord avec toi, ce n’est pas plus étique de demander aux receveurs de recruter des donneurs et donneuses (sachant que certains les paient sous le manteau) que d’organiser un système où l’état organise lui-même un rémunération (ou indemnisation) et assure une qualité de soin optimum a ses assurés. Bref, après je ne veux pas non plus cracher dans la soupe, je suis suivie en France et je n’ai pas à m’en plaindre. J’ai attendu 18 mois un donneur sachant que j’aurai pu aller à l’étranger pour gagner du temps et je ne le regrette pas parce que mon homme et donc nos futurs enfants sont protégés par la loi (on est passé devant un juge, c’est obligatoire) et je ne pense pas que ce soit la cas quand on va à l’étranger. Bref, le système n’est pas parfait mais je ne crois pas qu’il y en ai un de parfait. Quelque part, même si je regrette la frivolité de la France, je trouve sa position plus louable que celle des USA où tout est permis pourvu que tu casques.
                  Pour les remboursements, je demanderai à mon amie V. comment ça se passe mais il me semble que ce que te donnes la sécu ne dépend pas de l’endroit où tu fais ta fiv. Ce que qui veut dire que tu peux toucher 1500€ que tu ailles en Espagne ou en R. tchèque (où c’est deux fois moins cher). Tu peux toucher moins voir rien dans les deux cas aussi.

                  • Oui, c’est exactement cela, ils marchent sur un forfait quelque soit le pays où tu te rends si j’ai bien compris avec leurs papiers :). A l’étranger aussi, tu signes un consentement pour l’acte médical et pour ne pas te retourner contre l’établissement médical en cas de problème génétique ou de maladies mais en général les donneurs subissent les mêmes tests qu’en France voir légèrement approfondi pour certaines maladies avec le même principe d’anonymat ce qui te protège également pour l’avenir.
                    Voilà Miss, Bises !!!

                    • D’après mon maie V. qui a accès VIP avec la CPAM tellement elle passe de temps avec eux au téléphone, la légende selon laquelle les femmes ne toucheraient pas toutes la même chose pour un don d’ovocyte à l’étranger est fausse. Soit la sécu te prend en charge et tu touches 1500€ soit elle ne te prend pas en charge. Et peu importe le pays où tu vas.
                      Pour le don de sperme, je ne parlais pas d’un consentement d’acte médical (ça j’en signe à chaque traitement et heureusement que les autres pays s’assurent de la bonne santé des donneurs), je parle du statut qui est accordé au père d’un enfant né d’un don. En france, on passe devant un juge aux affaires familiales qui reconnait la paternité du père non biologique comme non contestable? En gros, l’homme ne peut pas se soustraire à ses devoirs de père en sortant un test de paternité négatif et moi je ne peux pas lui refuser ses droits selon le même procédé. Quand on est amoureux, que tout va bien, on ne pense pas à ce genre de chose mais quand arrive le divorce (s’il arrive bien sûr) parfois on est prêt à toutes les bassesses pour faire chier l’autre. Y compris tenter de lui faire retirer ses droits sur ses enfants. Tous les couples n’e arrivent pas là heureusement mais je pense que c’est bien de pouvoir garantir à un gosse que son père restera toujours son père.

  5. Petite question aux pro : pour une femme souhaitant faire don d’ovocytes, le coût du traitement est-il à sa charge? Je pose la question parce que, dans la mesure où tout fonctionne bien chez moi (c’est mon homme qui a des soucis), si j’arrive enfin à avoir un enfant, je pense faire un don, mais ce sera difficile s’il me faut payer le traitement. merci à celles qui me répondront, et plein d’ondes positives à toutes

    • Non tout est pris en charge… La seule chose c’est que c’est un protocole de stimulation (genre FIV) donc des piqures et une ponction…
      Plus contraignant que pour un homme il n’y a pas à dire…
      Bravo pour ton intention…

      Ici ils ne veulent ni de mes ovocytes ni de ses spermato, nos gamètes sont quasi tous pourris !! (bon il y a en a tout de même 2 qui ont réussi à faire un brybry… qui j’espère donnera bientôt un bb…)
      Et on voulait donner nos brybry surnuméraires, mais c’est le dernier qui a marché !

      • C’est vrai que le don d’ovocyte est plus contraignant que le don de sperme mais il ne faudrait pas non plus perdre de vu qu’on manque aussi de donneurs et que quand on voit comment certains hommes réagissent quand on leur prescrit, les donneurs ont quand même bien du mérite. Donner son sang est moins contraignant qu’un don de sperme et pourtant c’est important. Donc merci à tous ceux qui donnent (sperme, ovocyte, sang, organes, moelle osseusse…).

    • Tout est pris en charge au niveau du traitement,le cecos rembourse également les frais de transport si tu habites loin (pour ma part j’ai été rembourser pour avoir effectué 3 allers retours de 500 kms).bon courage et bravo

  6. Petition déjà signée pour ma part…
    Je souhaite plein de belles choses à ta copine, notamment un beau succès malgré les difficultés. Je n’ai pas ces médocs malheureusement …
    Bisous à toi !

  7. Je pense que tu as tout dis, et suis à 1000% d’accord avec toi… J’ai signé la pétition il y a quelques jours déjà.. J’ai même vu professeur miracles à la TV dire son mécontentement sur la question…
    Il me reste un chouille de Provames (seulement 6 cachets) donc si V. est intéressée no soucy, mais bon, c’est pas grand chose…

  8. Pétition signée et je partage le lien sur face de book pour mon entourage : dans le lot, y en aura bien 1 ou 2 qui signera …..
    Malheureusement, nos chères têtes pensantes installées dans leur tour d’ivoire à côté du radiateur mettent tout en oeuvre pour nous casser les pieds ( j’essaie d’être poli mais c’est dur …) et ils y arrivent très bien !!! Je pense que c’est peut-être pas fini et je ne serais pas étonné qu’un jour, sous prétexte du trou de la sécu, ils ne remboursent plus que 3 FIV ….. j’espère sincèrement me tromper …..
    Bon courage et bonne chance, en tout cas, à V.

  9. Ah putain oui, cette circulaire…
    Pourquoi emmerder un peu plus les couples qui galèrent ? Peut être que ce n’était pas suffisament difficile…
    C’est vrai que c’est assez ambigu, et dommage que certains gynécos ne suivent plus leurs patientes…
    Bon courage à ton amie…
    Désolée, je n’ai plus rien chez moi…

    • En fait c’est les médecins qui sont emmerdés et comme certains d’entre eux paniquent (11 ans d’études et ne pas savoir lire, c’est quand même regrettable) les patients trinquent.

  10. Moi aussi j’étais scandalisée par cette circulaire… Comme si les couples en galère avaient besoin d’un boulet de plus à se traîner au pied…
    Déjà tous les gynéco n’acceptaient pas de suivre les couples, alors avec cette circulaire…
    Sinon pour les médocs je suis désolée j’ai déjà envoyé les miens à une copine qui est partie en Grèce… Et après tous les échecs subis en France, ils sont revenus avec 2 bb dans le ventre, qui vont bientôt arriver…
    Courage à ton amie…

  11. Comme toi, cette circulaire m’a exaspérée au départ. Mais elle concerne ceux qui se font PAYER par les cliniques pour leur ramener des patientes, ce qui est ignoble, disons-le clairement. Or, du coup, tous les gynécos PMA sont mis dans le même sac, et ils ne veulent plus signer ces courriers de « recommandation ». Je trouve ça tellement dommage…Ce n’était pas le but! Le but, c’était de protéger les femmes, envoyées dans des centres étrangers uniquement pour faire gagner plus d’argent à quelques rares gynécos peu scrupuleux (et qui méritent la théière de Biscotte dans la tronche). Les autres, la majorité, adressent leurs patientes à l’étranger ou les informent quand cela peut leur faire augmenter leurs chances. C’est déjà tellement compliqué, alors si ce genre de circulaire, mal lue et mal comprise, est médiatisée, on arrive au contraire du but initial, on complique encore plus la vie aux gens.
    Bon courage à ta copine.

  12. Ouais c’est d’une hypocrisie… mais comme tu le dis: il n’y a pas de petites économies, et je parie que ça fera faire quelques petites économies à la sécu de ne plus rembourser ces femmes-là.

  13. Hello la fille

    Je t’ai envoyé un mail hier, pour te dire que j’avais des réserves de ce dont ton amie à besoin, mais je ne sais pas si j’ai tapé la bonne adresse, alors dis moi si tu a reçu mon mail.

  14. Ton post illustre très bien mes pensées… pétition signée !!!
    J’espère que ton amie arrivera à ces fins, quoiqu’il en soit décidé de la sécu…

  15. Malheureusement, la circulaire vise plus que les médecins rémunérés par les cliniques, contrairement à ce que dit Najat V B.
    Je suis allée voir mon médecin deux jours après l’envoi de cette circulaire. J’ai cru que le ciel me tombait sur la tête…
    J’ai le texte exact de la circulaire. Je comptais le mettre sur mon blog. Faut juste que je sorte la tête de l’eau.

    • Oui, la circulaire est beaucoup plus générale que ce qu’en dit Najat VB. Ceci dit elle n’interdit pas aux médecins d’accompagner médicalement leurs patientes qui vont à l’étranger.

      • Ce n’est pas très clair, mais la circulaire rappelle qu’il est interdit de favoriser d’une quelconque façon l’obtention d’ovocytes contre rémunération. Sachant qu’à l’étranger les donneuses sont « rémunérées » aux yeux de la France, les médecins ont considéré que suivre une patiente faisait partie des actes favorisant l’obtention d’ovocytes contre rémunération. D’ailleurs si on va plus loin,les receveuses elles-même ne respectent pas cette loi…

  16. « Si la France manque de donneuses (et de donneurs mais dans une moindre mesure), c’est parce qu’elle a opté pour l’anonymat et la gratuité de tous les dons de produits humains (sang, gamètes, organes, moelle osseuse…). C’est beau, c’est noble mais c’est inefficace dans le cas du don de gamètes. »

    Que le système actuel soit imparfait, hypocrite, tout ce que vous voulez, je suis entièrement d’accord. Mais, je suis désolée, je considère que la fin ne justifie pas les moyens. Peut-être que la France est le seul pays à s’obstiner à ne pas rémunérer les dons de sang, d’organes et de gamètes mais je persiste à penser que c’est tout à son honneur. Et heureusement qu’ils ne sont pas considérés comme des marchandises qui pourraient s’acheter et se vendre comme n’importe quel autre produit de consommation. Car, dans ces conditions, on peut être certain que ce seront majoritairement des femmes pauvres, qui vendront leurs ovocytes, non pas par générosité mais uniquement pour le fric, pour se payer des études, ou faire bouillir la marmite et nourrir leurs propres gamins. Alors on me dira qu’on leur met pas un flingue sur la tempe et qu’elles seront bien libres de faire ce qu’elles veulent. Mais c’est le même genre de liberté qui conduit des Indiennes misérables à louer leur utérus pour porter les futurs enfants de couples occidentaux bien nourris. Et ce genre de société ultralibérale, ça me fait vomir…

    • Non la France n’est pas le seul pays à ne pas rémunérer les donneurs. La Suède ne les rémunèrent pas non plus mais au elle communique sur le don de gamètes. Elle fait régulièrement des campagnes pour recruter des donneurs et des donneuses. Elle se donne les moyens. La france ne fait rien ou pas grand chose dans ce sens (et c’est pas les deux pauvres affichent qui trônent dans les salles d’attente des centres de PMA qui sont changer grand chose). Ce ne te fais pas vomir que les CECOS demandent à leur patients de trouver eux-mêmes des donneurs moyennant des délais réduits? Tu trouverais normal que les patients qui ont besoin d’un don de moelle osseuse doivent aller recruter des donneurs? Tu vas me dire que le sperme et les ovocytes ne sauvent pas de vie (non, ils en créent) mais si on considère que l’acte de donner est le mêle, l’acte de recevoir doit l’être aussi. Moi, c’est cette hypocrisie que je trouve gerbante.

  17. En fait, pour répondre à Jane, je pense que la fille aurait dû parler de donneuses indemnisées et non rémunérées.
    Pourquoi y a-t-il plus de dons de sperme que de dons d’ovocytes en France ? Parce que les hommes sont plus généreux que les femmes ? Ou alors on se dit que peut-être, je dis bien peut-être, une série de piqûres d’hormones dans le ventre et un passage sur le billard sont un poil plus désagréables qu’une petite masturbation.

    • Je voudrais quand même préciser qu’il n’y a pas beaucoup plus de donneurs que de donneuses. En 2009, il y a eu 400 don de spermes pour 270 dons d’ovocytes. Par ailleurs, les filles, si pour ovuler on était obligé d’avoir un orgasme, je pense qu’on rirait moins de nos hommes. J’aimerai bien voir non tronche si on était obligée de se branler le clito dans une salle d’hôpital.

      • C’est vrai que je ne savais pas qu’il y avait une pénurie de donneurs pour le sperme. De ça non plus on ne parle pas trop. Loin de moi l’idée de rire de nos hommes, je me doute bien que cela n’a rien de plaisant et que c’est un peu glauque. Je voulais juste souligner que l’aspect plus contraignant du don d’ovocytes justifie à mes yeux une indemnisation que je ne trouve absolument pas choquante.

  18. Salut la fille il me reste un peu de ménopur!! c’est tout ce qui me reste!! si t’en a besoin je te l’envoie!!
    je suis toujours sous utrogestan donc j’en ai encore besoin!!

    Tu sais chez nous la PMA n’est pas prise en charge, même pas les médocs, c’est à 100% pour notre poche. Et si je ne me trompe pas, tu ne peux même pas faire don de tes ovocytes!! Par contre l’avortement est pris en charge!! c’est super logique..

    • Non, elle n’a pas besoin de Ménopur (mais merci de ta proposition). Tu vis en Suisse? Que l’avortement soit pris en charge, je trouve ça normal. Que les FIV ne le soient pas, ça l’est moins. Et que le don d’ovocyte ne soit pas possible, je trouve ça hallucinant.

  19. Pétition déjà signée la semaine dernière ! C’est aberrant et tellement absurde et encore une fois, les crétins qui pondent ces circulaires n’en ont rien à foutre de la réalité et de ce que vivent les patients. Bon courage à V… Bises Apo

  20. Hello la fille. Je viens de découvrir ton blog et j’adore ta façon d’écrire, tu as beaucoup d’humour et Dieu sait qu’il en faut dans nos parcours !!
    Pour aider V. j’ai 2 boîtes de 30 ovules de progestan, 2 boîtes de Decapeptyl et 1 boîte de provames (je suis une vrai pharmacie !!!).
    Bon courage à toutes.

  21. et ouiii….nous sommes les derniers des derniers..
    et quand le don est possible ,, il arrive que la donneuse se mange d es frais!! dingue!!
    et je dirais que meme pour le don de sperm tu banques tout seul et que là , la secu elle te file que dale…

  22. pétition : signée
    Utrogestan, j’en ai aussi ds ma pharma et c’est avec grand plaisir que j’enverrai tout ça à ta poteuuuuuuuu, suffit de ma dire où et c’est comme si c’était fait (nb: il me reste aussi un peu de décap et deux ou trois autres conneries bien utiles ds les proto !!!)

  23. Pétition signée et diffusée…si j’ai bien suivi, cette circulaire indique que sont passibles de peines les médecins qui soit se font rémunérer par les cliniques étrangères pour leur envoyer des patientes, c’est pas joli déontologiquement, mais en même temps, si ce sont de bonnes cliniques, ça ne coûte rien à la Sécu; soit ceux qui envoient leurs patientes dans des cliniques étrangères pratiquant le don dans des dispositions légales différentes de celles de la France, donc donneur indemnisé.
    Et là c’est franchement problématique, parce que je suppose que si les dispositions légales sont celles de la France, le nombre de donneuse ne doit pas être meilleur………………….donc finalement on ne peut rien faire en France, on interdit d’aller ailleurs, et elles font quoi les femmes en attente de don là dedans?
    Et on ne parle jamais des accords de la Sécu avec certains pays pour que des étrangers se fassent soigner gratuitement en France ( je suis professionnelle de santé) pour des trucs graves hein, pas des angines, et il faut faire appel à la solidarité des blogs/forum pour aider les copines…
    J’ai du ménopur en rab au fait.

  24. Pingback: La circulaire scandaleuse | Neuf mois... et des brouettes

  25. Bonjour à vous tous,

    Moi je suis suivie par une gynécologue sur Aix-en-Provence, et j’ai du me rendre en Espagne pour une fiv do, et la gynécologue avec son air narquois m’a dit, bon vous me devez 60 euros et il est bien évident que vous n’avez jamais mis les pieds dans mon bureau…

    J’étais sidérée, déjà que j’ai payé la clinique à Barcelone 7 000 Euros + médicaments pour la donneuse de l’ordre de 1 000 Euros, sans compter mes déplacements etc…

    J’ai la rage si vous saviez, je paye mes impôts en France, je cotise à la sécurité sociale, je suis arrivée à avoir un emploi correct en me sacrifiant et en reprenant mes études, et maintenant que j’aimerai fonder ma petite famille, on me dit non débrouiller vous…

    Je suis en pleurs à vrai dire, comment vais-je faire…c’est injuste, honteux pour la France, et je suis scandalisée…

    Cette circulaire de merde va encore pénaliser les gens qui souffrent déjà…

    Faut-il être riche pour accéder à ses rêves, Mme la Ministre réveillez-vous, en tant que femme comprenez notre souffrance…

    La france nous aide pas, laissez-nous aller à l’étranger, mais nous avons besoin de gynécos pour passer nos échos…AIDEZ NOUS SVP….

    • Je suis d’accord avec vous. On prône l’égalité entre tous, notamment en ce qui concerne l’accès aux soins et on laisse tomber une partie des ses assurés. D’ailleurs plutôt que de laisser les couples aller à l’étranger, elle devrait plutôt faire en sorte qu’ils puissent faire leur FIV DO en France et dans de bonnes conditions.

  26. Bonjour,

    je suis v. l’amie de La Fille. Je voulais vous remercier pour vos messages de soutien et pour les dons de médocs. Je suis vraiment très touchée de ce que vous faites. En plus, cela m’a donné l’occasion de faire de bien jolies rencontres. Je suis infiniment reconnaissante à La Fille et à toutes les filles de PMAland.

    J’ai moins de 42 ans (à peine), j’ai donc droit à cette prise en charge (normalement). Le plus dur, c’est de se faire claquer la porte au nez par PLUSIEURS médecins en qui j’avais confiance. Non seulement, il faut se procurer les médocs mais en plus, il faut partir à l’aventure puisque pas de suivi, pas de prise de sang pour contrôler les taux d’hormones, pas d’écho pour vérifier l’endomètre. L’État Français, nous laisse ainsi nous aventurer sans assumer son rôle (et le serment d’Hippocrate alors???).

    Personnellement, si je suis dans cette situation aujourd’hui, c’est parce qu’il y a 25 ans, on ne m’a pas diagnostiqué une maladie(malgré tous mes appels au secours) qui m’a finalement conduite 3 ans à l’hôpital et bousillé ma vie. La dernière crise, j’étais à 5 mois de grossesse, j’ai perdu ma fille et j’ai passé 6 mois à l’hôpital. Le temps de me remettre de tout ça (ça a pris plus de deux ans), je commençais à être en insuffisance ovarienne et je n’avais plus de trompes (et plus de côlon non plus et un peu de grêle en moins). J’ai une maladie de Crohn, version sévère.

    Je ne pense pas mériter plus ou moins que n’importe quelle Pmette le bonheur d’être maman. On en chie tout(e)s, chacun(e) à notre façon. En revanche, compte tenu des circonstances, je crois que la sécu me doit au moins ça, vu qu’au départ, j’ai rien demandé à personne et que si les médecins avaient fait correctement leur boulot au lieu de dire à mes parents que c’était dans la tête et que je faisais de l’anorexie mentale (oui, oui, diagnostiquée par les grand spécialistes de gastro-entérologie), et ben, j’en serais pas là aujourd’hui!!

    Enfin, des lois ont été établies pour que nous puissions avoir une chance de pouvoir devenir parents, j’entends que mon pays ne contourne pas ces lois pour faire quelques économies sur le dos des couples en souffrance.

    Merci à toutes, du fond du cœur. Je vous tiens au courant.

    Grosses bises.
    La Grenouille, V.

  27. Bonjour à tous et toutes
    (je suis confuse de poster après le message super touchant de Grenouille… J’en ai les larmes aux yeux…Courage Grenouille)
    Mon Gynéco (qui n’est pas n’importe lequel, apparemment il faisait partie de l’équipe qui a permis la naissance du premier bébé ICSI de France (je dis pas ça pour me la péter, juste pour le légitimer au sens ou c’est juste un mammouth de la PMA, il a 30 ans de FIVs derrière lui) est totalement scandalisé.
    Suite à ton billet, la fille (nous avons la chance de n’être pas (encore :/) concernés par le don, je lui en ai un peu parlé à mon dernier RDV, et lui considère que cette circulaire « est (je cite) une véritable insulte à l’intégrité professionnelle des médecins PMIstes.) Car l’écrasante majorité d’entre eux essaie de faire correctement son boulot et ne se fait évidement pas rémunérer par des cliniques à l’étranger. Et tout ce que le public va retenir, c’est l’aspect « panier de crabes » de la spécialité au vu du coût des soins.
    En ce qui concerne le don en France, je suis assez d’accord avec le principe de non monayage de l’humain. Mais j’avoue que je ne vois pas quoi faire et qu’il en résulte un vrai problème de donneurs (je ne savais pas qu’il y en avait eu aussi peu cette année, par exemple). D’autant que la loi française est contraignante pour les candidats au don à d’autres points de vue que les considérations financières. Toujours d’après les éclaircissements de mon gynéco, la loi oblige les donneurs à être eux-mêmes parents. On pourrait par exemple s’interroger sur la pertinence de cette condition au regard de la pénurie. Si elle part d’une intention louable, à savoir de faire en sorte d’éviter d’éventuelles recherches par le donneur des enfants de son don, elle pose un énorme problème, en particulier pour les dons d’ovocytes : je vous donne le point de vue du technicien FIV : la moyenne d’âge de procréation pour les femmes en France est de 28 ans…. Ce qui veut dire que les ovocytes de donneuses sont plus « agés », et que leurs chances d’être fécondants sont moindres que dans d’autres pays où les donneuses sont en moyenne plus jeunes. Donc il en faut plus pour que statistiquement ça marche, ce qui agrave la pénurie, etc…

    • Je suis concernée par le don de sperme. Et si c’est très loin d’être la Panacée comme se l’imagine certaine PMettes mal informées, la situation est moins catastrophique que pour le don d’ovocyte. Sinon, je suis entièrement avec ton médecin. La loi a changé concernant le fait que les donneurs et les donneuses doivent avoir au moins un enfant pour pouvoir donner, le problème c’est que les circulaires d’application ne sont jamais sorties.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s