Toi, aussi viens jouer avec nous !

Lecteur,

Je sors de mon hibernation pour te faire part d’un fait de la plus haute importance. Tu n’es pas sans savoir qu’en septembre 2013, ma copine  Audrey et moi on a sorti le Guide de survie à l’usage des couples infertiles. Eh bien, figure-toi, que ce sommet de la littérature est en rupture de stock et c’est de ta faute. Ben ouais, t’as tout acheté (ou presque). On te remercie du fond de notre coeur tout mou. On aurait bien aimé que le Guide soit réimprimé une troisième fois, malheureusement notre maison d’éditions vient de faire faillite (nous déclinons tout responsabilité). Alors, on bosse pour lui donner une seconde vie (au guide, pour la maison d’édition, il n’y a plus rien à faire) et on t’invite chaleureusement à liker notre page facebook pour suivre notre actualité.

En attendant lecteur, on a pensé à toi. Nous avons deux exemplaires dédicacés de nos blanches mains à te faire gagner (un par gagnant, ce qui nous fait deux gagnants – c’est bien tu suis). Pour ce faire, tu nous racontes une anecdote marrante (on aime bien se marrer), émouvante ou insolite en rapport avec ton parcours AMP (sur notre page facebook). Si tu es fertile (nul n’est parfait), tu peux jouer aussi (on est pas sectaire), il suffit de faire travailler ton imagination. Nous sommes hautement corruptibles alors lâche-toi.

Tu as jusqu’à demain minuit pour participer (oh, c’est dingue le hasard, on sera la Sainte-Audrey !!!). Oui, je sais, ça ne te laisse pas beaucoup de temps mais 1) j’ai seulement deux neurones en état de marche, je fais ce que je peux 2) tu es exceptionnel donc tu peux y arriver 3) non rien, pas de 3.

Voilà, lecteur, pour ce qui est de ce blog, il n’est pas impossible que je lui donne une suite mais pour ça va falloir attendre que je fasse des nuits complètes (et donc qu’Ernest fasse des nuits complètes). En attendant, je t’embrasse.

 

T'as vu? Audrey a mis une photo de son chat pour te faire craquer. Il est pas mignon?

T’as vu? Audrey a mis une photo de son chat pour te faire craquer. Il est pas mignon?

 

 

 

Publicités

52 réflexions sur “Toi, aussi viens jouer avec nous !

  1. Juste aprés avoir accouché de mon petit crapaud , une super interne qui a mon dossier dans ses mains m’explique qu’il faut absolument que je prenne une pilule pour éviter de tomber enceinte rapidement. Je lui stipule gentiment que je n’en ai pas besoin et la elle me dit qu’il est vraiment indispensable que je la prenne , qu’avoir deux enfants rapprochés ce n’est pas l’idéal etc… J’ai donc du lui claquer : non mais j’en ai pas besoin car mon homme a aucun zozo il est STÉRILE!!!! VDM

    • J’ai eu la même de la part de mon gynéco (pendant la grossesse, il était prévoyant) et de ma sage-femme parce que tu comprends « souvent le deuxième, il arrive facilement, c’est psychologique tout ça ». Heu…

  2. Ah ouais la fille sort de son hibernation et pour une bonne cause en plus. Même si j’adorerai avoir ce bouquin des Audrey je suis trop nulle en racontage d’histoire et encore plus en Facebook et autres interneteries..
    Bises à la Ernest et bon courage pour les nuits. Hâte que tu reviennes nous faire marrer !

  3. Pas d’anecdote d’infertile pour moi mais quand j’ai liké la page de GSUCI on m’a proposé de liké la page de la boîte rose…. Je désespère!

  4. Je me lance ! C’est une histoire vécue en mars dernier.
    « Voilà, j’y suis, je rentre en PMA. Je ne sais pas si j’en sortirai le ventre encore vide ou au contraire plein d’espoir. Je suis dans la petite salle d’attente à côté du secrétariat. Deux secrétaires y officient. Aucune séparation, j’entends tout. Plusieurs coups de fil. Deux restent dans ma mémoire. Le premier : « Oui, les résultats sont arrivés. La prise de sang est négative, désolée. Prenez rendez-vous pour savoir la suite. Au revoir Madame. » Je me suis mise à la place de cette femme inconnue à l’autre bout du téléphone : effondrée, tellement déçue… Plusieurs appels et celui-ci : « Bonjour ! Oui c’est positif et le taux est très bien. Vous recontrôlez dans 48 heures ! Félicitations ! ». En quelques minutes, le pire et le meilleur de la PMA. C’est bientôt mon tour pour compter mes follicules en début de cycle. J’ai juste passé le seuil de la PMA et je suis toute tourneboulée en pensant à ces deux femmes. La première au fond d’un gouffre et la seconde pour qui le ciel s’éclaircit enfin. Et moi, dans quel état je sortirai de ce parcours PMA ? ».

  5. J’y vais de mon anecdote, mais hors concours puisque j’ai déjà acheté et lu le livre : après plusieurs échecs qui m’ont été annoncés par téléphone alors que j’avais expressément demandé à ce que ce soit mon mari qui soit contacté (je suis prof et ne peux pas vraiment encaisser les annonces d’échec avec 4h de cours derrière où il faut faire le show comme si de rien n’était et prendre soin des gosses des autres), pour les résultats de notre dernière FIV on a échangé nos téléphone. C’est donc lui, le soir venu, qui m’a appris que j’étais enceinte (après avoir googlisé le taux de ßHCG façon ninja au boulot pour être sur d’avoir bien compris).

  6. Ouh la, j’en ai plusieurs des anecdotes! Celle qui me fait rire c’est mon mari qui m’avait dit quand j’ai jeté ma pilule « ok mais bon, espèrons que ça n’arrive pas trop vite », ou notre imitation de ses zozos débiles. Mais celle que je retiens, ce sont les rencontres faites grâce à la PMA. Jamais je n’aurai pu imaginer rencontrer de telles personnes dans cette épreuve et tisser de vraies amitiés avec certaines. C’est ce que je retiendrai de la PMA, cette amitié virtuelle, mais qui parfois devient bien réelle.
    Bises à toi et à Ernest!

    • L’homme aussi espérait que je ne tombe pas enceinte trop vite quand j’ai arrêté la pilule. Il a été exaucé au-delà de ses espérances. Oui, les rencontres avec d’autres Pmettes sont très chouettes et je confirme que ça peut aboutir à de belles et vraies amitiés.

  7. Moi, j’ai l’anecdote de ma psy qui tombe enceinte 4 mois après l’annonce de l’infertilité du Homard. Une anecdote gagnante, non ?
    Bisous, j’espère que tout roule (à part les nuits) (je te dirai bien que ça s’arrange, mais j’honnis le mensonge) (j’ai dormi 3h cette nuit en 128 fois) (et ramassé beaucoup de vomi aussi) (oui, j’aime bien me plaindre).
    Bref, bisous quoi

    • Je m’en souviens de ta psy enceinte. Ca, c’es la grosse, grosse lose.
      Sinon, j’ai dormi 6 heures d’une traite cette nuit alors je vois la vie en rose !
      Bisous à toi aussi.

  8. Moi le « pire » qu’il m’est arrivé c’est ça :
    Juste avant de me faire une hystéroscopie, on me demande de faire pipi dans un gobelet.
    Je ne pose pas de question et m’exécute en bonne élève que je suis.
    Et là, je vois l’infirmière plonger un test de grossesse dans mon petit flacon d’urine.
    Pour rappelle, je n’ai plus de trompes et en plus j’étais sous pilule.
    Bref, si le test avait été positif, je serais devenue plus célèbre que la Vierge Marie.
    Sinon, le livre je l’ai déjà et il est en train de faire le tour de ma famille, du coup j’en veux bien un deuxième.
    Et puis, c’est ton blog le premier que j’ai lu (avant je ne savais même pas que ça existait des blogs de pmettes), ça vaut bien un pti cadeau, non ???
    Bises La fille, bonne fête et bisous à Ernest, l’Homme et le chat.

    • J’imagine qu’ils ont des procédures à suivre mais c’est claire que c’est assez ironique. Moi, c’est ma sage-femme qui voulait absolument que je reprenne une contraception après la naissance d’Ernest parce que, je cite, « c’est psychologique tout ça, souvent le deuxième il arrive tout seul ». Sans spermatozoïdes, je demande à voir.

  9. Bonjour,
    Je viens d’apprendre l’existence de ce livre et bien entendu j’ai voulu immédiatement le posséder mais arrgghhh il est plus dipo! Et là pendant mes recherches, de lien en lien, je tombe sur cet article (et ce blog que je vais m’empresser de dévorer) et je me dis que c’est peut être ma chance. Pour ce qui est de rire, je crains que malheureusement toute mes anecdotes ne font que rire jaune. Quid de mes 2 soeurs qui tombent enceinte en C1 (dont une sur un accident de préservatif, avec les cycles les + irréguliers que je connaisse, avec un chéri à peine rencontrer et avec comme DDR mon anniversaire…). Ou encore la coelio explo/drilling pour laquelle je devais rester hospitalisée 48h et où je suis resté 8j (avec hémorragie, transfu, reprise au bloc et pour finir crise sur calculs dans la vésicules qu’on savait même pas qu’ils étaient là…).
    Mais je crois que la plus grande blague de dame nature à mon sujet commence comme une blague carambar : Quel est le comble de la sage-femme?
    Et oui parce que petit cherry on the cake, dans la vie pour gagner ma croute je suis sage-femme (et j’adore mon métier) mais c’est pas toujours facile à gérer, surtout il faut bien l’avouer quand je m’occupe des IVG.
    Voilà je suis pas sûre que ces anecdotes fassent rire mais si au moins elle pouvait me faire gagner ce petit guide…
    Bon courage pour les nuits

    • Ah mais si tu es sage-femme, il faut absoluement que tu ailles lire le blog de Mastacloue : bruitsducoeur.wordpress.com. Elle est sage-femme comme toi, elle adore son métier comme toi et elle est passée par la PMA comme toi. Je tiens d’ailleurs à préciser que son dernier billet est un peu inquiétant mais que tout s’est bien fini, avec un bébé en bonne santé (je te souhaite la même). J’avoue qu’être infertile et sage-femme, ça ne doit pas être évident tous les jours. Je te souhaite bon courage.

  10. Bon, je sais que je n’ai pas droit à la parole, mais je vote en hurlant et en pom-pom-girlant pour que ptbichon reçoive le livre, je peux même me mettre à genou, après avoir montré mon intimité à la terre entière je ne recule devant aucune humiliation.

    Et non, je ne la connais pas, mais en lisant son commentaire je me dis que vraiment ce livre lui est destiné.

  11. Bonjour ! Très bien votre livre, bravo ! 🙂
    Voici pour la petite histoire :
     » Fiv1. Premier transfert d’embryon à j2. On y va cool, détendus, la fleur au fusil. Pas besoin de Lexomil, non, non, madame l’infirmière ! On nous installe dans la pièce, tout le monde est très gentil avec nous. On nous propose même de mettre de la musique. Pourquoi pas après tout, c’est plus sympa ! L’infirmière nous tend la pile de CD, je la prend, et là, le premier CD de la pile qui s’offre à moi n’a pas d’autre titre que « SOLLITUDE »…! Ah oui dis donc. Vraiment approprié en PMA ! On en a tout de même beaucoup ri ensuite avec mon amoureux, même si la tentative c’est révélée négative (c’était peut être un signe après tout ?) »

  12. oh oui je veux je veux !!! 😀
    Alors moi, insémination (je ne sais plus laquelle…… ) la gynéco a la précieuse semence en main qui est dans un liquide rose  » Ne vous inquiétez pas, ce n’est pas parce que c’est rose, que ce sera une fille hein !! » (ha bah merci de préciser, des fois que j’en serai effrayée…)
    Cette insémination a duré looooongtemps, et au bout d’un moment elle me dit  » bon voilà, ne vous inquiétez pas les douleurs que vous ressentez sont dues à l’air que je viens de mettre dans votre utérus! »
    j’ai répondu du tac o tac : « perso, j’aurai préféré que vous y mettiez les spermatozoïdes de mon mari…. »

    Moi, ce que j’en dis……… !! 😉

    En tout cas, une bonne fête à toi !!!!

  13. Une petite anecdote qui m’est arrivé lors d’une IAC qui n’a pas fonctionné, mais celà m’a marqué. J’étais suivie à l’époque par une gynéco (très sympa et sensible au parcours de ses patients) dans son cabinet, qui suivait la stimulation puis au moment de l’insémination passait le relais à son collègue qui exerce en clinique privée (très froid mais très compétent). Nous communiquions par sms avec gynéco N°1 dés le début de la stim et au fur à mesure des prises de sang pour qu’elle ajuste les doses de stimulant. Bref, me voilà au J1 de mon cycle pour cette 1er stimulation, j’ai vu gynéco n°1 le mois dernier et nous avions convenu d’une IAC ce cycle-ci avec un petit texto de ma part pour la prévenir du début de la stim. Je m’applique, en bonne élève, et signe de mon nom et prénom. A ce sms, je recois une réponse écrite en majuscule « NE COMMENEZ PAS DE STIMULATION SANS QUE NOUS NOUS SOMMES VUES, IL FAUT CHANGER LES DOSES ». Aie, ca commence mal. Après un échange de 3 ou 4 sms, on se rend compte qu’elle m’a confondu avec une autre patiente qui est mon homonyme parfait et qui démarre une 2de IAC ce mois-ci également. Bon, j’oublis, la stim commence, puis subitement nous voilà le jour du déclenchement, puis rapidement le jour de l’insémination. Magistralement allongée sur le siège en position gynéco, partiellement à poil bien sûr, le gynéco n°2 arrive, vérifie mon identité, commence à se préparer pour l’insé, puis est pris d’un doute, s’excuse, s’absente. Il revient quelques minutes plus tard, et, rigolard, me dit qu’il avait été changé de pipette (censé contenir les petites nageurs de mon homme), car mon homonyme a été déclenchée le même jour et est dans la pièce d’à côté ! Ouf, il s’en est fallut de peu ! Les DPO passent, puis le jour du négatif, puis le mois souvent qui est celui de l’IAC n°2. Cette fois-ci, lors de l’insémination, gynéco n°2 me reconnait et dit en rigolant (un exploit pour cet être froid et distant) que cette fois-ci il ne se trompera pas car mn homonyme est passé dans ses mains la veille. Drôle ! Ma curiosité est attisée, je meurs d’envie de connaitre mon homonyme. 14 jours plus tard, j’apprends par sms à ma gynéco N°1 que c’est positif, et elle me repond que c’est sa journée, car cela a marché pour mon homonyme également. Au fur et à mesure de nos grossesse, j’apprend à chaque échographie que je fais chez le Dr recommandé par gynéco n°1 que mon homonyme est passé il y a quelques jours vérifié la santé de son petit bébé en formation. J’ai donc eu une petite pensée pour cette petite famille le jour de la naissance de mon fils, et aussi ces temps-ci alors que mon fils a presque 1 an… Et j’avoue, je me suis quelque fois demandée, quand mon fils avait quelque mois, si gynéco n°2 ne s’était pas trompé de pipette lors de l’insémination ! Mais mon doute s’est vite envolé étant donné la ressemble père-fils, y compris au niveau de tâches de naissance !

    • Ben heureusement qu’il a vérifié ton gynéco ! J’avais une homonyme aussi au collège. Je recevais ces bulletins scolaires (elle était encore plus nulle que moi) et plus tard ses relevés bancaires (parce qu’évidemment, on était dans la même agence).

  14. Bonsoir,

    Et pourquoi pas en attendant le commercialiser en version e-book? Monsieur Fnac sur Kobo et Monsieur Amazone sur Kindle fire se feraient un plaisir d’en assurer la distribution et vous pourriez même le commercialiser vous même sur votre site internet.

    Bien à vous

  15. Bon, je tente, même si j’ai bien lu que les anecdotes doivent être racontées sur FB. Mais FB et moi, c’est non…
    Transfert d’embryon congelé, début 2012. Je passe sur le retard de plus de 2h, à fuir le regard des autres patients angoissés, à se demander qui est le couple sur 5 dans cette salle d’attente pour qui ça va marcher (malgré l’énormité statistique), à ingurgiter des gorgées d’évian tiède, la vessie pleine à craquer… Nous voici enfin dans le box. Moi à moitié à poil, monsieur mal assis sur une chaise bancale, la gynéco au hublot de communication avec le labo, le vieil appareil d’écho allumé. ça y est, la gynéco tient le tube contenant le précieux dernier embryon de cette FIV. Mon col ne lui plait pas, elle n’arrive pas à le franchir, ressort le tube, le tord, le remet, pendant que je me concentre sur mon périnée pour ne pas arroser la dame qui évidemment appuie sur ma vessie. L’écran de l’écho frémit, je me tords le cou pour le voir. Le tube a franchi le col, tel un éléphant d’Hannibal au Petit-Saint-Bernard. La gynéco se détend, nous propose d’orienter l’écran vers nous : elle va déposer l’embryon sur mon endomètre, c’est le clou du spectacle, faudrait pas le rater, ça fait 2h30 (2 ans ?) qu’on poireaute. Elle approche sa main libre de l’appareil, l’effleure… et il s’éteint ! Malaise. « Je ne peux rien faire à l’aveugle. Madame, ne bougez surtout pas, je laisse le tube en place, il ne faut pas faire subir de variations de température à votre embryon, maintenant qu’il est à 37°C ». Ma vessie est toujours dans le même état, mon périnée frôle la crampe, monsieur trépigne et voudrait aller rebrancher l’écran. « Non attendez, je le redémarre, attendez » (oui ça fait 2 ans qu’on ne fait que ça, on a compris le principe). Au bout d’un moment, nous entendons s’élever du bas de l’appareil d’écho un son bien trop familier, quoique oublié depuis quelques années… la musique de démarrage de Windows. XP. Début 2012.
    Depuis ce jour, allez comprendre pourquoi, je voue un culte à Apple et je suis prise de crises de panique à la seule vue du logo Windows. On a d’ailleurs fait péter le champomy lorsqu’en cours de prépa accouchement, la sage-femme nous a assuré que tous les appareils d’écho de la maternité avaient été récemment renouvelés.

    • Ah oui, dis-donc, c’est la grosse lose ça ! Bon visiblement, ça n’a pas empêché le succès de l’opération mais tu as du vivre un grand moment de solitude. Et bravo pour avoir réussi à contenir ta vessie.

  16. Bonjour Audrey,
    Contente de te revoir sur le blog ! Je ne le connais que depuis 2 ou 3 mois, et je l ai lu en quelques soirées, de bout en bout….tu m’as fait rire, et pleurer, et je me suis retrouvée dans tellement de situations….ce qui était cool c est que je connaissais la fin heureuse de tout ce parcours en commençant la lecture…Bon j ai cherché votre bouquin, comme beaucoup, et bien sûr je ne l ai pas trouvé, forcément : j avais envie de lire d autres bouquins que ceux écrits par les professeurs Frydman, Olivennes, etc…c est tellement sympa de lire ce blog, qui dédramatise un peu tout ça…
    Une anecdote ? bon rien de bien transcendant, mais moi qui m’a marquée, c est en début de parcours, le jour mon hysterographie au Chu : déjà, ce matin là je faisais une croix sur ma pudeur….4 personnes pour moi toute seule (ben oui, le médecin, l infirmière, l aide soignant et l interne, faut tout ce monde là…) Bon déjà d après le médecin j ai un bel utérus, si c est pas la classe… je me dis je vais aller voir les sages femmes, au même étage, de l autre côté du couloir, pour fixer le début du traitement en fonction de mon cycle…..qui me répondent : mais madame c est pas possible, on a pas votre dossier….mais euh c est pas informatisé de nous jours??? Et je peux aller le chercher moi sinon, c est pas loin au bout du couloir 😉 ah mais non il doit repasser par le secrétariat avant de nous être transmis, appelez nous sous quelques jours et il sera chez nous…..Bon….ok….Je rappelle, un peu plus tard que prévu, pour cause de vacances….et là, réponse : ah mais c est bête votre dossier je l ai eu jusqu’à hier, là il est redescendu au secrétariat….j ai cru que j allais pleurer….sentant ma détresse, elle s est débrouillée…
    Bon depuis on attend pour la troisième fiv, la dernière tentative (numéro 3 donc) ayant échoué car un seul ovocyte exploitable, on va pas gâcher une tentative….bien sûr c est logique….mais dur à avaler après les piqûres….Bref ! A suivre, et plein de bonheur pour vous…

    • Merci Sandrine pour ta participation. Je vois que dans tous les centre d’AMP, c’est pareil. C’est toujours la croix et la bannière pour les joindre. Je te souhaite bonne chance pour ta FIV 3 bis.

  17. bon je sais qu’il est trop tard, mais pas grave. J’ai cherché longtemps une anecdote marrante ou émotionnante (!) dans ce parcours, en vain… enfin presque, j’en ai une petite : lors de notre premier transfert, lorsqu’on est rentrés à la maison (et après avoir fait 200 km), l’heure du repas était déjà passée, pas envie de préparer à manger, alors hop une banane. Et là, j’arrive pas à l’ouvrir cette foutue banane, j’insiste un peu et mon amoureux me la prend des mains et me dit « laisse, faut pas que tu fasses trop d’efforts! » 🙂
    et oui, comme je suis toujours en retard, bonne fête aux deux Audrey!

  18. OH mais non ce n’est pas possible! Je rentre en PMA à la rentrée (merci la fermeture estivale des centres…) et je ne voulais pas l’acheter avant d’être sûre que je ferai partie du club (une façon comme une autre de ne pas tenter le sort)… bref… mais COMMENT me procurer votre livre? J’en appelle aux premières lectrices/acheteuses… personne pour me le revendre? 😀
    PS: ce commentaire constitue mon premier pas dans l’univers internet des pmettes… j’ai peur, mais grâce à vous toutes, on se sent vraiment moins seule!

  19. Je me lance, même si le concours est terminé et que je n’ai plus besoin du livre car heureuse maman d’un bébé FIV après 4 années de galère: 6 IAC, 2 FIV et 2 transferts: la date de l’accouchement était prévue le…24 décembre: quel plus beau cadeau?? et c’est le seul qui s’est accroché et qui est arrivé en pleine santé. Joli happy end qui pourra peut-être donner espoir aux pmettes. Courage à toutes

  20. Je me lance aussi, même si le concours est terminé.
    C’etait ma toute première iac avec un gyneco que je ne connaissais pas encore mais que j’ai appris à connaître et surnommé par la suite  »docteur gel » (ça faudrait un récit aussi). Pour la bonne compréhension de l’histoire il faut savoir qu’en plus d’un spéculum, il a un humour plus que particulier. C’est un gyneco, quoi…
    Docteur gel prépare donc mon col. Pour cela, il imbibe une compresse de sérum phy afin de nettoyer tout cela. Il en met bien partout sur la compresse, et à côté, en faisant de grands gestes et en répétant  »allez, un peu d’eau bénite…´´. Je mentionne le fait que je veillerai à avertir le Vatican, en cas de succès, mais qu’il ne serait pas certain que le Pape apprécie. Nous parlons alors du pape, tout fraîchement élu à l’epoque…. Enfin je lui apprends qu’un Pape vient d’etre élu parce qu’il l’ignoraot.
    Puis, il continue l’installation de son petit matériel et je me mets à penser à tout autre chose. On lui tend la paillette par le hublot, je suis toujours perdue dans mes pensées. Il commence à procéder à l’insemination, quand, c’est le drame.
    Je vois sa tête jaillir d’entre mes cuisses et il me dit  » allez, pensez à votre mari’. CE Ce qui, en soi, est déjà étrange comme remarque, surtout quand on a sa tête entre les cuisses d’une femme.
    Mais…. d’un coup, c’est le pape François qui s’impose à moi… L’horreur… Le pape dans sa petite soutane, avec sa calotte, dans sa papomobile. Plus je me débat intérieurement pour penser à mon mari, et plus je pense au pape. L’imafe de la fumée blanche s’echappant de la cheminée se mêle à celle se du sperme se déversant dans mon uterus… C’est l’horreur absolue.
    Lorsqu’on m’appelle pour m’annoncer l’échec de cette première iac, je suis…soulagée…
    Et depuis ce jour, le pape, dés qu’il apparaît, tout de blanc vêtu, au détour d’un reportage me fait l’effet d’une paillette de sperme géante…

  21. bonjour les Audrey,

    le concours est terminé mais ça ne m’empêche pas de vous souhaiter une bonne fête et de partager une anecdote, vraiment drôle!

    Premier IAC, plein de papiers d’ordonnances, de consentement etc et un peu perdue entre ce que je dois donner au labo, à la pharmacie et garder… je vais à la pharmacie de mon quartier et je tend mes deux ordonnances : l’une pour les stylos d’hormones et l’autre sur laquelle est inscrite « préparation de sperme pour insémination intra-utérine ». Pas de bol, je dois attendre que le produit soit commandé. La pharmacienne me donne le papier de commande que je ne regarde qu’une fois rentrée et je dis à mon compagnon « ben c’est bizarre, elle n’a commandé que les stylos… ». J’y retourne l’après midi pour récupérer mes stylos, persuadée que la pharmacienne aurait du aussi me remettre je ne sais quelle préparation magique qui me ferait tomber enceinte.
    (Rassurez vous, j’avais quand même compris en quoi consistait une IAC mais je pensais qu’il y avait un produit pour préparer le sperme et le rendre plus « efficace »…)
    Bref, me voilà à la pharmacie disant à la pharmacienne « euh… en revanche, je crois que vous avez oublié quelque chose, il y a aussi ça » (et je lui tend l’ordonnance « préparation de sperme… »)…. Et là, grand, grand moment de panique dans les yeux de la dame qui me répond toute gênée « euh non mais en fait, ça euh… ben c’est votre mari qui le fournit » … grand moment de solitude pour moi qui éclate de rire aux larmes et qui lui explique que je pensais qu’il y avait une préparation à ajouter et à ramener au labo le jour J… un vrai moment de rire!

    J’ai eu un peu moins d’humour à la 2ème IAC, et encore moins à la 3ème qui a finalement été la bonne… me voilà enceinte de 9 semaines… pourvu que ça dure! 🙂

    Merci pour votre blog et pour le livre (acheté le jour de la sortie!), ça m’a beaucoup aidée. Bon courage à toutes les PMettes, je vous souhaite de tout coeur que ça finisse par marcher pour vous aussi.

    • J’espère que les féliciations sont toujours de mise et que ta grossesse se passe bien. Je t’imagine bien à la pharmacie. Tu aurais méritée un prix spécial toi aussi. 😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s