la fille qui avait décollé

Pas de suspens aujourd’hui, la fille a refait une prise de sang aujourd’hui et le taux est bon. Il est très bon même puisqu’en 48 heures sa hCG est passée de 326 à 881 UI.

La fille voulait te remercier pour tous tes mots. Elle ne te répond pas individuellement parce que tu es beaucoup mais ça l’a beaucoup touché. Comme à chaque fois que tu laisse une trace de toi par ici. « Que serais-je sans toi? » se demandait Jean ferrat (qui reprenait Louis Aragon) et la fille se pose la même question. Que serait ce blog sans toi, lecteur? Rien ou pas grand chose. T’es quand même la crème des lecteurs. Tu lui proposes une foultitude de solutions pour la  sauver de la dépression capillaire, tu ris à ces blagues (et tu as bien du mérites, l’homme lui ne fait même plus semblant), tu pleures avec elle quand elle a le moral dans les chaussettes (trouées), tu l’encourages et tu es encore là quand la fille a un coup de bol monstre alors que pour certains d’entre toi, ça te crève sans doute le cœur (et crois bien qu’elle te comprend). Vraiment, merci.

La fille s’en veut un peu de t’avoir embrouillé lors que son post précédent. En fait, c’était pas vraiment le but. Elle voulait juste souligner l’était d’esprit dans lequel elle était en allant chercher son premier dosage hCG. Tout ça à cause d’un test de grossesse défectueux dont par égare pour son image nous tairons la marque (Easy Test). Elle avait une chance sur cent pour que ça arrive et c’est tombé sur elle. Note bien lecteur, qu’elle  préfère que ce soit dans ce sens là que dans l’autre.

Tout à l’heure en allant chercher son nouveau résultat, elle se disait que le labo s’était sans doute planté, qu’ils avaient  du échanger des fioles de sang et que mardi pendant que la fille clignait des yeux sur son 326 en pesant avoir une hallu, une autre meuf pleurait à chaudes larmes sur son négatif (qui en fait était celui de la fille). Bah, c’est possible, elle recevait bien les relevés bancaires d’une homonyme quand elle était à la fac. La voilà rassurée (au moins sur la compétence de son labo).

Sinon, lecteur, la fille tient à t’informer qu’elle ne fume plus. Et qu’elle achète du fromage au lait pasteurisé. Par contre, elle continue la vodka et la coke parce que faut pas déconner, elle peut pas tout arrêter d’un seul coup. Elle scrute ses symptôme aussi. Elle a de petites nausées, ses seins lui font un peu mal et elle rote (bah, là, elle t’avoue qu’elle ne comprend pas bien pourquoi mais ça lui avait fait ça aussi la première fois).

La suite, c’est une nouvelle prise de sang mardi prochain et, si tout va bien, une écho pour la cinquième semaine de grossesse.  Elle a hâte d’y être.